Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 13:30

 

Daniel Grojnowski

La Muse parodique

 

Éditions José Corti, 2009, 384 p.
ISBN : 978-2-7143-0942-6
22 €


Présentation de l’éditeur


À l’enseigne de la parodie, sont ici réunis des recueils publiés à la fin du XIXe siècle, Le Parnassiculet contemporain, Dixains réalistes, Les Déliquescences d’Adoré Floupette, La Légende des sexes. Leur ont été joints des poèmes de l’Album zutique et ceux qui ont paru dans Le Décadent sous la signature de Mitrophane Crapoussin.


Aux noms d’Alphonse Daudet, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Charles Cros ou Germain Nouveau, sont associés ceux de Paul Arène, Edmond Haraucourt, Laurent Tailhade. La plupart d’entre eux ont collaboré à des oeuvres collectives, tous ont fait entendre leurs contre-chants, à un moment où triomphaient le Parnasse, le Symbolisme, la Décadence.


Les poèmes qu’assemble La Muse parodique peuvent être jugés novateurs ou franchement réactionnaires. Ils partagent le même rejet d’un « bien » acquis, d’une parole poétique unanimement reconnue qu’il suffirait de perpétuer. Ils valent pour leur refus de figer cette parole, de la consacrer, pour la dissidence qui les mobilise. Et il leur revient d’avoir réconcilié, une fois pour toutes, poésie et drôlerie.


Je reviendrai prochainement sur ce livre (pas sur l’édition critique, dont je ne peux pas parler, mais sur les textes originaux), ainsi que sur son auteur pour le travail duquel j’ai beaucoup de respect. Je signale que Daniel Grojnowski était présent aux colloques genevois sur les Arts incohérents, évoqués vendredi dernier.

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Archives