Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 17:46

 

 

Fourier afficheFourier affiche 2

 

« Charles Fourier, L’Écart absolu »

 

Ayant appris fort tard l’existence de cette exposition qui s’est achevée en avril dernier, j’ai tenu néanmoins à l’évoquer pour plusieurs raisons. La première d’entre elles tient évidemment à la personnalité de Charles Fourier, l’un des plus grands penseurs français de la première moitié du XIXe siècle (1772-1837). L’écho de cette figure majeure nous est parvenu par la voix d’André Breton (Ode à Charles Fourier, 1947) et, plus récemment, par celle de Raoul Vaneigem (son édition critique Des harmonies polygames en amour en 2003).

Il m’importait aussi d’attirer l’attention sur l’activité du musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon (dont j’ai évoqué l’exposition des photographies de Bernard Plossu). Les Parisiens le savent bien, on ne fait que très rarement la promotion des expositions organisées en province, aussi précieuses soient-elles. Ce sont là des logiques centralisatrices très anciennes, contre lesquelles il serait vain de vouloir lutter. On peut en revanche se démarquer en étant attentif à ce qui se joue ailleurs et en tâchant d’en rendre compte.

Je tiens à remercier Madame Françoise Frontczak, responsable de la communication de l’établissement, pour sa diligence et pour la documentation qui vient entièrement du musée des beaux-arts et d’archéologie.

 

Arroyo

Four1

 

Présentation du musée :

L’exposition Charles Fourier. LÉcart Absolu du Musée des Beaux-arts et d’Archéologie de Besançon relève d’un parti pris. Elle propose une vision, aussi bien historique que contemporaine, des aspects novateurs et précurseurs de l’utopie du philosophe bisontin. Elle soulève des questionnements, des réflexions sur la société actuelle, comme sur la création contemporaine. C’est aussi une ode à l’imaginaire, une invitation à découvrir l’« Autre monde » de Fourier.

Charles Fourier (Besançon, 1772-Paris, 1837), s’insurgeant contre la société de son temps, prépare le règne de l’« Harmonie ». Alors que Newton, par l’attraction de la matière, découvre la loi physique de l’Harmonie universelle, Fourier, en véritable scientifique, prétend dévoiler la loi psychique qui gouverne le monde : l’« Attraction passionnée ».

Grand ordonnateur, Fourier fabrique huit-cent-dix caractères humains, réunis dans une cité idéale, le phalanstère. Psychologue, il crée une théorie des passions amoureuses, aussi inédite que subversive. Inventeur audacieux, il élabore une explication complète de l’univers, ainsi qu’une étrange cosmogonie.

Convaincu de pouvoir « transformer le monde » (K. Marx) et « changer la vie » (A. Rimbaud), il ose prophétiser « une époque où les oranges mûriront à Varsovie et où l’on pourra transformer l’eau de mer en limonade » (J. Beecher).

 

exp1

exp2

exp3

exp4

exp5

 

Je signale la parution du catalogue Charles Fourier, L’écart absolu aux éditions Les Presses du réel. Le sommaire et des reproductions des pages intérieures sont disponibles ici et .

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Archives