Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 13:23

 

 

 

en_chine_les_travailleurs_migrants_n039en_peuvent_plus.jpg

 

« En Chine, les travailleurs migrants n’en peuvent plus »

Benjamin Gauducheau, Aujourd’hui la Chine du 13 juin 2011

 

Depuis vendredi dernier, la province du Guangdong est le théâtre de violentes émeutes qui rassemblent des milliers de travailleurs migrants. C’est la dernière manifestation de la violence qui couve dans ce bassin industriel où les conditions de travail sont souvent déplorables.

Pour déclencher un incendie, il suffit parfois d’une étincelle, et c’est ce qui semble s’être passé vendredi dans la province de Canton, où de violentes émeutes se sont prolongées tout le week-end.

C'est un incident banal qui a entrainé des manifestations de plusieurs milliers de personnes. Tout à commencé dans la ville de Xintang par une altercation entre un couple de vendeurs de rue originaires du Sichuan, et des « chengguan » (sorte de policiers municipaux détestés par beaucoup de Chinois).

Désireux de déloger le couple, car la vente à la sauvette (bien que très répandue) est illégale, ils auraient violemment bousculé la femme, qui est enceinte, provoquant la colère de la foule alentour, et d’immenses manifestations qui se sont répétées chaque jour jusqu’à hier soir.

Selon le South China Morning Post, des voitures de police auraient été détruites et des bureaux du gouvernement local saccagés vendredi et samedi soir. Et hier, malgré une présence policière renforcée, plus de 1 000 personnes sont ressorties dans la rue et ont laissé libre cours à leur rage, et derrière eux, de nombreux véhicules retournés.

Selon le site de Radio Free Asia, 25 personnes seraient à l’heure actuelle détenues par la police.

Un contexte violent

Or cette irruption de violence n’est pas isolée, et dans les usines, les nombreux conflits du travail dégénèrent souvent. Rien que la semaine dernière, toujours dans le Guangdong, plusieurs centaines de migrants avaient manifesté devant le gouvernement central de la ville de Chaozhou.

Ils s’étaient rassemblés pour exprimer leur indignation après qu’un ouvrier qui réclamait des salaires impayés ait été grièvement blessé au couteau par les dirigeants de l’entreprise.

Des centaines de policiers avaient été mobilisés pour calmer les manifestants, qui avaient également dans leur colère détruit plusieurs véhicules. Neuf personnes avaient été arrêtées.

Hier, à Xintang, des internautes ont affirmé que les autorités avaient déployé des véhicules militaires, bien que cette information n’ait pas pu être confirmée.

 

La suite est à lire ici.

Sur les « incidents de masse » en Chine, voir ici et .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Archives