Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 18:18

 

 

TlR-couv.jpgTlR-couv2.jpg

 

 

Les aphorismes de TlR

 

Ne partez pas en vacances, restez-y.

 

L’angoisse de ne pas trouver du travail ne concerne que ceux qui en cherchent.

 

L’argent facile est le plus dur à gagner.

 

Le temps se moque de nos dépressions.

 

L’homme a créé la machine à son image.

 

La vérité sort de la bouche des égouts.

 

La démocratie, c’est de la liberté en boîte.

 

La majorité des enfants qui pissent au lit ignorent que la majorité des parents chient dans leurs frocs.

 

Quand je vois ce que les autres sont devenus, je ne regrette pas d’y avoir renoncé.

 

Prétendre vouloir élever ses enfants, c’est les rabaisser au niveau des adultes.

 

Les nouvelles lois qui nous renvoient en arrière prouvent que nous n’étions pas allés assez de l’avant.

 

De nos jours, on vit plus longtemps qu’aux temps anciens, mais pas davantage.


Le chien est l’esclave de ce con dont le chat est le maître.


Se laisser mourir sur la tombe de son chien relève du snobisme.

 

Petit bateau deviendra ivre.


Quoi que l’on fasse, on ne se refait pas ; sauf au poker, bien sûr.

 

Il y a trop de Corses sur France-Culture.

 

Si les hommes noirs ont un sexe démesuré, c’est qu’au dernier moment, Dieu a eu pitié.


Aux États-Unis, le racisme est cousu de flics blancs.

 

On naît peu de choses.

 

La morphine, c’est le bon côté du cancer.

 

Le cancer, c’est l’art de passer d’une situation désespérante à une situation désespérée.

 

 

 

Toulouse-la-Rose, Pensées, donc, Paris, Sens & Tonka, 2008, 11 x 20, 26 p.

Il est question de Toulouse-la-Rose ici et .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by shige - dans En librairie
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Archives