Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 16:02

 

 

 

Suite à une affaire délirante en Autriche qui s’est achevée en mai dernier, une nouvelle preuve de la criminalisation des luttes pour le droit des animaux s’étale en Espagne. Cette information provient des toujours vigilants membres de L214.
Puisque l’enjeu est la reconnaissance du rôle du capitalisme dans la barbarie que dénoncent ces militants et que cette évidence est quasiment niée dans ce milieu (allez, pour vous en convaincre, sur le site de Peta), je trouve, au-delà des dégâts collatéraux, cette politisation forcée plutôt positive.

 

Solidarité avec les activistes animalistes espagnols

Que se passe-t-il en Espagne ?

 

22 juin

Le 22 juin au matin, 12 militants espagnols pour les droits des animaux ont été arrêtés par la garde civile, lors de perquisitions ordonnées par le juge d’instruction de Saint-Jacques de Compostelle. Les arrestations et les perquisitions des domiciles des militants des organisations Igualdad Animal et Equanimal ont eu lieu dans les provinces de Madrid, des Asturies, de Cantabrie et en Galice. Les militants ont été déférés devant le tribunal de Saint-Jacques de Compostelle, sous les accusations de crime contre l’environnement, de désordre public et d’association illicite.

Il semble que l’enquête qui a mené à ces arrestations concerne la libération, en 2007, de 20 000 visons élevés pour la fourrure. L’enquête n’a pas abouti. Aujourd’hui la police impute cette action aux membres de deux associations qui ont publiquement dénoncé l’industrie de l’élevage de visons, qui emprisonne, maltraite et tue 300 000 de ces animaux, chaque année. Igualdad Animal et Equanimal déclarent ne pas être impliquées dans ces libérations d’animaux. Ces associations mènent des activités pacifiques de sensibilisation aux droits des animaux, et de promotion d’une alimentation végétale.

Sharon Núñez, Jose Valle, David Herrero : « Nous allons bien, ceci est clairement une attaque contre les organisations antispécistes et contre le travail d’enquête qui révèle l’horreur de l’exploitation animale ».

Eladio Ferreira a crié en direction des médias : « Il s’agit d’un montage policier. De l’intérieur, nous faisons tout ce que nous pouvons. Nous avons besoin que vous vous unissiez, que vous protestiez, que vous organisiez des manifestations exigeant qu’on nous libère. Ils sont en train d’essayer d’anéantir notre mouvement. Montrons leur du dedans et du dehors qu’ils n’y parviendront pas. »

Pour Igualdad Animal et Equanimal, il s’agit d’une tentative de criminalisation du mouvement animaliste, semblable à ce que l’on a pu voir en Autriche.


24 juin

Cinq activistes ont été libérés (les charges sont maintenues). Olaia, de Equanimal, reste en détention jusqu’au procès. C’est important de noter qu’elle a entamé une grève de la faim et que le procès pourrait se dérouler dans plusieurs mois. Les autres activistes de Equanimal et Igualdad Animal attendent toujours d’être amenés devant le magistrat de la cour à Santiago de Compostelle pour entendre les charges qui pèsent contre eux.

S’informer

Nous actualiserons les informations de cette page au fur et à mesure. Pour une information directe, vous pouvez suivre l’actualité via leurs sites ou leurs pages facebook.

- Suivre Igualdad animal (site) - Igualdad animal (facebook) ;

- Suivre Equanimal (site) - Equanimal (facebook).

- Suivre The Spanish 12 ?.

Passer à l’action

Je signe la pétition demandant leur libération

Si vous parlez espagnol, vous pouvez contacter les commissariats de police, pour dire que vous vous inquiétez de la santé des militants, en particulier pour Sharon Nunez Gough, qui a des problèmes de santé.

Les prisonniers ont été transférés, nous transmettrons les infos dès que possible.

Organiser des actions de soutiens devant les ambassades et consulats espagnols. Leur porter des lettres de protestations.

Soutien aux militants espagnols dimanche 26 juin à 15h,
place du Trocadéro à Paris.

Soutenir financièrement.

 

Pour accéder aux nombreux liens, voir l’article ici. L’image vient de .

 

insur6_b.jpg

 

 

Manifestation de solidarité envers les inculpés espagnols

 

Lieu : Paris, Trocadéro
Date et heure : dimanche 26 juin, 15h
Durée : 45 minutes.

S’agit-il d’un tour d’Europe ? À peine nos 13 militants animalistes autrichiens exonérés de toutes les charges qui pesaient sur eux, voici 12 militants espagnols arrêtés le mercredi 22 juin, accusés de plus ou moins les mêmes choses que nos amis autrichiens : association illicite, libération d’animaux, désordre public, etc.

La solidarité internationale s’exprime déjà par de très nombreuses manifestations. Chaque fois, des photos de l’action sont prises et transmises aux soutiens espagnols des militants inculpés, afin qu’ils puissent les utiliser au mieux pour faire valoir que l’arrestation est dénoncée à l’étranger. Quand les médias des pays concernés se font l’écho des actions menées, c’est évidemment un plus très appréciable.

Des militants de L214, de CLEDA et de DDA se retrouveront à Trocadéro à 15 h dimanche. David et Diana nous attendront avec cette affichette :

« AMIS DE L214, DDA & CLEDA »

Pour cette petite action, nous resterons dans le registre de la solidarité amicale, en prenant des photos avec des affichettes en plusieurs langues telles que : « Sara, Olaia, Eneko, José, Ramon, Eladio, Rafael, Jennifer, Borja, Jose, Sharon et David : nous pensons très fort à vous ! »

Pour que l’action au pied levé marche, il faudrait des renforts : vous ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à écrire à Diana diana.dc (at) wanadoo.fr ou David da_chauvet (at) hotmail.com

Appareils photos non seulement bienvenus mais demandés !

Merci !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Archives