Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 16:59

 

 

Logogramme Art Expo

 

« Mes logogrammes sont d’une spontanéité absolue, globale, jamais le texte n’est préétabli ; jamais l’écriture n’est retracée (…) ; je veux que l’invention verbale et l’invention graphique se déterminent autant que possible l’une l’autre.
Ce sont des manuscrits originaux.
Ce ne sont pas des calligraphies ; calligraphier, c’est, en général, copier un texte. »

Christian Dotremont (1968)

 

« À mon avis les logogrammes ne sont pas des calligraphies, chaque logogramme étant un manuscrit original : je ne cherche pas à raffiner, je ne cherche pas la perfection. (…) Dans les logogrammes mon écriture est libre, je ne me soucie pas de lisibilité, et j’aboutis à une lisibilité de dessin ; je laisse d’ailleurs le spectateur libre : il peut ne voir que le dessin, c’est-à-dire le graphisme, et il peut, s’il le veut, lire près du logogramme le texte de celui-ci, que je réécris, après coup, en petites lettres lisibles. »

Christian Dotremont (1971)

 

On trouvera exposé dans le hall de l’École Estienne jusqu’au 12 mai 2010 (ici) des logogrammes de Dotremont, s’échelonnant de 1963 à 1979, date du décès du poète. Une suite de logogrammes sur des tables de logarithmes (non datés, non signés) est aussi présentée, c’est plus rare me semble-t-il.

 

L’image vient du site Art Expo. Je précise que cette œuvre n’est pas exposée à l’École Estienne.

 

Repost 0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 02:49

 

 

Lettres-de-guerre.jpg

 

Jacques Vaché, Lettres de guerre suivies d’une nouvelle, précédées de quatre préfaces d’André Breton, Paris, K éditeur, 1949, 78 p. Suivi d’un article « L’opium », extrait de L’Express de l’Ouest du 9 janvier 1919, relatant la mort de Vaché.

Deux autres éditions des Lettres de guerre : celle Au sans pareil (1919) et celle de Losfeld (1970).

Sources : eBay pour l’image et BNF pour la notice.

 

Repost 0
Published by shige - dans Avant-garde
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 13:31

 

 

18-mars-1967-Torrey-Canyon.jpg

18 mars 1967

 

Torrey Canyon

Par Serge Gainsbourg

 

Je suis né dans les chantiers japonais,
En vérité, j’appartiens aux Americains.
Une filiale d’une compagnie navale,
Dont j’ai oublié l’adresse à Los Angeles
Cent vingt mille tonnes de pétrole brut
Cent vingt mille tonnes, dans le Torrey Canyon,
Le Torrey Canyon.


Aux Bermudes, à 30 degrés de latitude,
Se tient la barracuda, Tankers Corporation.
Son patron m’a donné en location
À l’Union Oil Company de Californie.
Cent vingt mille tonnes de pétrole brut
Cent vingt mille tonnes, dans le Torrey Canyon,
Le Torrey Canyon.


Si je bats,
Pavillon du Liberia,
Le capitaine et les marins,
Sont tous italiens,
Le mazout dont on m’a rempli les soutes,
C’est celui du consortium,
British Petroleum.
Cent vingt mille tonnes espèce de brute
Cent vingt mille tonnes, dans le Torrey Canyon,
Le Torrey Canyon.


Paroles et musique de Serge Gainsbourg.
(Merci à Hervé qui s’est rappelé de la chanson.)


Repost 0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 18:34

 

 

 

Riboud-1.jpg

 

« L’instinct de l’instant/The Instinctive Moment »

Art Museum of The Central Academy of Fine Arts (CAFA)
jusqu’au 6 juin 2010

 

Curators: Wang Huangsheng (Director of CAFA Art Museum), Jin Shanju
(assistant curator CAFA Art Museum) Jean Loh (independent curator).
http://www.cafamuseum.org/en/
中央美术学院美术馆
电话(服务台):86-10-6477 1575
传真:86-10-6477 1699
地址:北京市朝阳区花家地南街8号 100102

Art Museum, Central Academy of Fine Arts
Tel (information Desk): 86-10-6477 1575
Fax: 86-10-6477 1699
No. 8, Huajiadi Nan Jie, Chaoyang District 100102 Beijing

 

Aujourd’hui la Chine a livré un compte-rendu de l’exposition. Les cartons d’invitation ont été récupéré sur le site Marc Riboud News.

Un lien que je n’ai jamais réussi à ouvrir (il y a un an déjà, je m’escrimais dessus), c’est celui du CAFA… Dites-moi si vous y parvenez, j’irai rendre mon Mac. C’est ici et .

J’avais photographié le CAFA l’hiver dernier, c’est à voir ici.

 

Riboud-2.jpg

La même exposition à Shanghai

 

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 17:16

 

 

Gascoyne-reliure

Gascoyne-couverture.jpg

Gascoyne-dedicace.jpg

Gascoyne couverture détail

 

David Gascoyne, A Short Survey of Surrealism, Londres, Cobden-Sanderson Ltd, 1935, ill. en n&b, in-8, 168 p. Couverture illustrée par Max Ernst. La présente édition a été reliée en toile.

Le livre a été réédité en 1970, toujours à Londres, chez Frank Cass & Co.

Un grand merci à Maxime pour ses photos.

 

Repost 0
Published by shige - dans Avant-garde
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 11:49

 


Présentation de l’éditeur

Un renversement de perspective : les paradis fiscaux ne sont nullement un ailleurs de la finance, où fuiraient des capitaux alimentant des économies parallèles et marginales. Ce ne sont pas des bas de laine offshore, mais des entités souveraines, des repaires criminels où se concentre la moitié du stock mondial d’argent. Criminels, les paradis fiscaux le sont au sens strict : l’argent accumulé est au service des clans mafieux, des cartels de la drogue, des trafiquants d’armes, de ceux qui s’enrichissent par le pillage des pays pauvres. Mais en outre (surtout ?), les États dits « de droit » sont largement soumis aux manœuvres des paradis fiscaux : financement des partis politiques, contrôle des investissements, corruption des dirigeants. « L’acteur offshore accède à l’élite financière et politique des États “démocratiques” sitôt qu’il dispose des fonds pour se parer des habits de l’honorabilité hiérarchique et symbolique ». Il en résulte que la « lutte contre les paradis fiscaux » est une comédie : listes noires devenant grises, règles de bonne pratique soumises au bon vouloir des acteurs offshore, secret bancaire bien protégé : « Les banquiers suisses recommandent à leurs clients d’ouvrir chez eux des comptes à partir de sociétés écrans créées dans les paradis fiscaux, de préférence au Panama et aux îles Vierges qui ont signé avec la Suisse un traité sur la double imposition. »

« Affamer l’État “de droit”. Caricaturer le fisc. Organiser offshore la prédation économique du Nord et encore plus aisément du Sud. Corrompre les dictatures du Sud et financer les campagnes électorales du Nord. Déréglementer le peu de mesures publiques qui tiennent. Tel est le programme de l’époque. » Tels sont les sinistres effets des paradis offshore.


Philosophe de formation (Université de Partis-VIII), Alain Deneault est chercheur en sociologie à l’Université du Québec à Montréal et un des auteurs de Noir Canada, Pillage, corruption et criminalité en Afrique (2008).

 

 

OFFshore.jpg

 

 

Offshore-presentation-1.jpg

  Offshore-presentation-2.jpg

 

Offshore-presentation-3.jpg

 

Offshore-presentation-4.jpg

 

Offshore-presentation-5.jpg

 

Alain Deneault, Offshore, Paradis fiscaux et souveraineté criminelle, Paris, La Fabrique, 2010, 176 p., 14 euros.

Le site de l’éditeur est ici.

 

Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 19:39

 

 

marinetti-1.jpg

marinetti-2.jpg

marinetti-3.jpg

marinetti-4.jpg

marinetti-5.jpg

marinetti-6.jpgmarinetti-7.jpg


Ces superbes photographies viennent du site Étienne Mineur Archives qui se trouve ici et dont je recommande vivement la visite.

 

Repost 0
Published by shige - dans Avant-garde
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 19:29

 

 

Dada.jpg

 

Revue de l’Association pour l’étude du mouvement Dada n° 1, Paris, Association pour l’étude du mouvement Dada, octobre 1965, 104 p., 15,5 x 22,5.

 

Repost 0
Published by shige - dans Avant-garde
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 16:24

 

 

Bazooka-recto.jpg

Bazooka-verso.jpg

 

Jean Seisser, La Gloire des Bazooka, Paris, Robert Laffont, 1981, 274 p., 15,5 x 24. Précédé d’une note d’A. Bercoff.

 

Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 00:11

 

 

Affiche-Printemps-des-Nefs-2010.jpg

 

Sabatta, joli croisement entre un hard rock tendance heavy et une voix qui me rappelle celle de Terence Trent d’Arby, est à écouter ici.
Le site des Machines de l’île à Nantes est .

Il y a une autre affiche du même graphiste ici.

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives