Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 23:01

 

 

 

AH1.jpg

 

« Un groupe d’amis avait décidé de fonder une maison d’édition. En Suisse, à Lausanne et ouvert au monde. J’étais libraire alors et je cherchais dans les catalogues les livres que j’avais aimés dans mon adolescence belgradoise. Beaucoup y manquaient. Ces titres en puissance étaient ma contribution à ce projet à venir. Et mon lien avec les amis que je m’étais faits en Suisse, les lecteurs qui fréquentaient les librairies où je travaillais. Passionné de littérature américaine, c’est Thomas Wolfe que j’avais apporté dans mes bagages. Comme si l’exil de son Ange exilé avait été déjà inscrit dans ma vie. Et les auteurs slaves, dont le fabuleux Biély, auteurs oubliés, écartés, blasphémés, censurés… autant d’Anges bannis.

Ces écrivains se mêlaient, comme maintenant, avec les auteurs suisses, ceux du passé et les contemporains. J’ai eu la chance de les côtoyer, ils sont devenus les compagnons de la maison. Nache dom (« notre maison »), disaient les dissidents et les opposants à l’Est. Mil quatre cents livres d’auteurs suisses y sont eux aussi dans leur maison, au même titre les artistes, les traducteurs, les philosophes, les poètes, les peintres venus de Russie, d’Angleterre, de Pologne, d’Amérique, de Serbie, d’Espagne, de Bulgarie, d’Italie, d’Israël, de Flandre, de Tchèquie, de Grèce.

De France aussi, naturellement, où nous avons à Paris notre siège, qui est en même temps une librairie suisse et slave. De manière tout aussi naturelle, nous éditons et aimons les auteurs belges : on considère L’Âge d’Homme comme l’un des principaux éditeurs de ces écrivains aux œuvres insolites et originales. »

Vladimir Dimitrijevic

 

 

Les Éditions L’Âge d’Homme ont la grande tristesse d’annoncer le décès de son directeur, Monsieur Vladimir Dimitrijevic, parti subitement
le 28 juin 2011.

Avec cette disparition, L’Âge d’Homme perd non seulement son fondateur, mais aussi celui qui a été l’âme de la maison pendant quarante-cinq ans.

Les médias qui le souhaitent sont invités à prendre contact avec sa fille
Mme Andonia Dimitrijevic ou Mr Marko Despot
aux Éditions L’Âge d’Homme à Lausanne.
+ 021.312.00.95

Librairie L’Âge d’Homme, 5, rue Férou, 75006 Paris.
Mme Lydwine Helly 01.55.42.79.79 / 06.75.87.17.02

Une cérémonie orthodoxe aura lieu à la Chapelle B au cimetière de Montoie à Lausanne le mardi 5 juillet à 15 heures.

 

AH2.jpg

 

L’Âge d’Homme ou la passion d’éditer

La maison d’éditions L’Âge d’Homme est fondée en 1966 à Lausanne par Vladimir Dimitrijevic.

C’est sans doute à L’Âge d’Homme que nous devons de ne plus réduire la littérature russe aux seuls noms de Dostoïevski, de Tolstoï ou de Gorki. Grâce à la collection « Classiques Slaves », les lecteurs ont pu découvrir les œuvres majeures du symbolisme russe, celle d’André Biely (Pétersbourg, La Colombe d’argent, Kotik Letaiev), d’Ossip Mandelstam, d’Alexandre Blok ; des auteurs aussi considérables que les polonais Witkiewicz ou Ladislas Reymont ; les écrits esthétiques de Malévitch, les essais et les romans de Zamiatine, de Leskov ou de Boris Pilniak. De Ivo Andritch et Dobritsa Tchossitch aux chefs-d’œuvre d’Alexandre Zinoviev, la collection « Classiques Slaves » qui compte aujourd’hui plus de 500 titres, a permis de faire connaître un immense patrimoine littéraire que le « réalisme-socialiste » n’avait pas réussi à étouffer.

Ce « regard sur le monde » qu’entend porter L’Âge d’Homme ne concerne pas uniquement le domaine slave. Sont présents les domaines anglo-saxon, (G.K. Chesterton, Thomas Wolfe, Compton-Burnett, Cowper Powys, Mary Shelley, Saki, Grossmith, etc.), germanique (F. Dürrenmatt, Jean Paul), italien (Eugenio Corti, Saba), belge (Hugo Claus), espagnol (Gracian, Unamuno), yiddish, etc.

Les auteurs contemporains suisses et français occupent une place importante dans le catalogue. Il s’agit souvent d’écrivains dont l’œuvre n’a jamais cédé aux séductions du moment : Ramuz, Charles-Albert Cingria, Pierre Gripari, Gaston Cherpillod, Dominique de Roux, Albert Caraco ou Georges Haldas, pour ne citer que ceux dont les noms n’apparaissent que trop rarement sous la plume des critiques littéraires.

À travers de nombreuses collections de littérature et d’essais, mais aussi des revues ou encore des monuments littéraires comme les 12 volumes du Journal intime d’Amiel, le Journal inédit de Léon Bloy, les Œuvres complètes de Jules Laforgue, la première édition intégrale du Journal de Marie Bashkirtseff ou encore la Correspondance générale d’Octave Mirbeau L’Âge d’Homme présente le visage d’une maison d’édition rare : on ne trouvera dans aucun des environ 3 000 titres que compte le catalogue, nulle concession à la mode ou au commerce, mais tout au contraire une foi aussi têtue que passionnée en la littérature.

Fondateur des éditions L’Âge d’Homme, Vladimir Dimitrijevic reste aujourd’hui l’insoumis qu’il était à vingt ans, lorsqu’il quitta la Yougoslavie en 1954 et se retrouva seul et démuni en Suisse, où il exerça mille petits métiers (jardinier chez un curé, couvreur, ouvrier d’usine, gardien de nuit, etc.) avant de devenir libraire, puis éditeur. Fou de littérature, parce que les livres auront été pour lui la seule respiration dans une société étouffante, il fonde en 1966 à Lausanne sa propre maison d’édition : L’Age d’Homme.

 

Source des textes : Éditions L’Âge d’Homme.

Les images viennent du journal de la Télévision suisse romande – eh oui, ce n’est pas au journal télévisé français que l’on va en parler… 


Repost 0
Published by shige - dans Suisse
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 22:14

 

 

 

Affiche-Hahnloser.jpg

 

La collection Arthur et Hedy Hahnloser

Fondation de l’Hermitage, à Lausanne,
du 24 juin au 23 octobre 2011

 

Présentation de la fondation :

La plupart des œuvres composant la collection ont été acquises directement dans l’atelier des peintres, ou auprès des grands marchands parisiens tels Bernheim-Jeune, Ambroise Vollard ou Eugène Druet. Les liens étroits que les Hahnloser ont tissé avec les milieux de l’art se sont aussi traduits par de nombreux séjours des artistes chez les collectionneurs, qui les accueillirent régulièrement à la Villa Flora, leur maison de Winterthour, et dans leur résidence d’hiver, à Cannes. Plusieurs œuvres attestent aujourd’hui encore de ces moments d’amitié privilégiés, partagés avec Vallotton, Manguin, Vuillard ou Bonnard. Après la mort d’Arthur (1936) puis de Hedy (1952), leurs descendants créèrent la Fondation Hahnloser/Jaeggli. Sous son impulsion, la Villa Flora, construite en 1858 et plusieurs fois remaniée et agrandie pour accueillir la collection, a été ouverte au public en 1995.

L’exposition montre, en exclusivité à Lausanne, les chefs-d’œuvre de la Villa Flora, associés à d’autres joyaux de la collection Hahnloser aujourd’hui dans des musées ou en mains privées. La manifestation regroupe ainsi près de 150 œuvres emblématiques de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. S’ouvrant par de beaux ensembles de Hodler et Giovanni Giacometti, premiers peintres collectionnés par les Hahnloser, et une magnifique sélection du symboliste Odilon Redon, l’exposition rend également hommage à la « nouvelle peinture » avec des tableaux importants de Cézanne, Manet, Renoir, Van Gogh ou encore Toulouse-Lautrec. À côté de Bonnard, ami cher des collectionneurs de Winterthour, Vallotton est l’artiste-phare de la collection, essentiellement centrée sur le groupe des Nabis, qui réunit aussi des œuvres de Vuillard, Denis et Roussel. Un choix pertinent de dessins et estampes évoque en outre l’extraordinaire créativité graphique de ces artistes, avec lesquels le couple Hahnloser a entretenu des relations privilégiées. Le fauvisme est également très bien représenté, avec des tableaux de Matisse, Marquet et Manguin, ainsi qu’un remarquable ensemble de Rouault.

 

Her6.jpgHer2.jpgHer3.jpgHer8.jpg

 

Toutes les informations et deux dossiers de presse ici.

 

Repost 0
Published by shige - dans Suisse
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 21:33

 

 

 

« L’un des navires de la flottille a été “saboté” »

À bord de la flottille, par Élise Barthet, 28 juin 2011

 

L’information nous est parvenue discrètement hier soir : l’un des dix bateaux de la flottille, le navire gréco-suédois, a été « saboté » pendant la nuit de dimanche à lundi dans le port d’Athènes. D’après un communiqué envoyé à l’aube par les organisateurs, ce sont l’hélice et l’arbre de transmission du navire qui ont été touchés. Une vidéo sous-marine montrant les dégâts a été publiée sur le site Freedom Flottilla.

« Les saboteurs ont utilisé du matériel sophistiqué, pas des scies à métaux, observe Thomas Sommer-Houdeville, membre du comité de pilotage de la flottille. Les incisions sont nettes, longues de 3 à 4 cm, profondes de 8 mm et larges de 5 mm. » Les Grecs ont réalisé que leur navire était endommagé quand ils ont allumé le moteur. Selon le militant français, « une hélice est tombée et l’autre s’est tordue ».

Alors que la date du départ ne cesse d’être repoussée, la nouvelle a de quoi inquiéter les délégations. Selon Laura Convert, la coordinatrice de la campagne française à Athènes, « les réparations pourraient prendre deux ou trois jours ». Et c’est sans compter sur les tracasseries administratives auxquelles sont confrontés trois des navires de la flottille.

Pour prévenir tout acte de malveillance, sept Français ont passé la nuit dernière à veiller sur le Louise Michel. À voir leurs yeux fatigués ce matin au petit déjeuner, l’inquiétude et le manque de sommeil commencent à se faire sentir.

Malgré tout « notre détermination à naviguer vers Gaza reste inébranlable, précise leur communiqué. D’ici peu nous prendrons la mer. Nous condamnons ces pratiques contraires au droit. Il serait inacceptable que les États de l’Union européenne tolèrent cette attaque contre la flottille de la liberté. »

 

« Un deuxième bateau de la flottille vers Gaza saboté »

Le Monde du 30 juin 2011

 

Un bateau irlandais de la flottille vers Gaza a été saboté dans le port turc de Gocek, a affirmé jeudi 30 juin à Dublin le comité irlandais parrainant le navire, accusant Israël d’être derrière l’opération.

Les militants propalestiniens de 22 pays ont prévu de se retrouver « jeudi ou vendredi » au large de la Crète (sud de la Grèce) pour partir livrer de l’aide humanitaire au territoire palestinien au moyen d’une dizaine de bateaux. Israël s’est déclaré à plusieurs reprises « déterminé » à arrêter cette deuxième flottille, qui compte au total près de 300 militants issus de 22 pays ainsi que 35 journalistes, selon les organisateurs.

 

Les organisateurs accusent Israël

Équipage et activistes confondus, 25 Irlandais et Nord-Irlandais devaient embarquer à bord du Saoirse (« liberté » en gaélique). Le bateau a été « victime d’un sabotage […] dans le port turc de Gocek, où il mouillait depuis quelques semaines », a déclaré le comité organisateur, ajoutant qu’« Israël doit être considéré comme le principal suspect ». « Israël est le seul susceptible d’avoir conduit cette opération et le gouvernement irlandais et les autorités d’Irlande du Nord doivent insister pour que les auteurs de cet acte de terrorisme soient traduits devant la justice », a indiqué Fintan Lane, chef du comité d’organisation.

Le premier ministre irlandais, Enda Kenny, avait mis en garde mercredi Israël contre « toute action qui pourrait blesser » des militants prenant part à la flottille. Devant le Parlement, il avait insisté pour que ne se répètent pas les incidents de mai 2010. Un commando israélien avait alors tué neuf passagers turcs d’un des navires d’une première flottille qui cherchait à briser le blocus maritime actuellement imposé à la bande de Gaza, soulevant une vague de réprobation internationale.

Le parti nationaliste irlandais Sinn Fein a exigé dans un communiqué du premier ministre Enda Kenny qu’il « demande immédiatement des explications au premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou ». « Si les affirmations des activistes s’avèrent fondées, alors les responsables sont coupables de sabotage et de mise en danger de la vie de ressortissants irlandais », a poursuivi le Sinn Fein. À défaut de réponse israélienne, « comme c’est probable, » M. Kenny « devrait demander l’ouverture d’une enquête immédiate en coopération avec le gouvernement turc ».


L’arbre de transmission endommagé

L’un des membres de l’équipage du Saoirse, l’ancien international de rugby irlandais Trevor Hogan, a déclaré jeudi à la RTE que si le sabotage n’avait pas été détecté il aurait eu pour conséquence « d’entraîner le naufrage du navire, en provoquant très certainement la perte de vies humaines ».

Le comité organisateur irlandais a indiqué que l’arbre de transmission avait été endommagé. Il a présenté des photographies à l’appui de ses dires, lors d’une conférence de presse à Dublin jeudi en fin de matinée. Selon lui, l’avarie provoqué intentionnellement serait « très similaire » à celle qui aurait endommagé le Juliano, un autre navire de la flottille, en Grèce. Le Juliano transporte des militants suédois, norvégiens et grecs.

 

Repost 0
Published by shige - dans Avant-garde
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 18:51

 

 

 

110522-0002.jpg110522-0002110522-0004.jpg

 

Will Schofield a changé d’adresse il y a plusieurs mois déjà. Je me dois de le signaler tant son premier site A Journey Round My Skull, dont les archives sont toujours en consultation, a occupé une place importante dans mes pages, aussi et surtout parce qu’il s’agit d’un des plus beaux sites sur Internet.

50 Watts est dans la continuité de A Journey…, avec plus d’espace et donc la possibilité de montrer des grands formats sans qu’il ne soit nécessaire de cliquer sur les images.

Will a aussi ouvert un micro-blog Writers No One Reads qui risque bien d’être la plus littéraire de toutes les adresses Trumblr (le serveur). C’est presque un site militant : une adresse à ses concitoyens pour les exhorter à lire davantage et pas seulement de la littérature américaine.

 

Moby-Dick.jpg

 

Vous trouverez un entretien avec Will Schofield ici. On y apprend que le bonhomme reçoit 100 000 visiteurs uniques par mois. Pour vous donner un ordre de mesure, c’est le nombre de visiteurs que j’accumule depuis l’origine de ce blog en octobre 2008 (très exactement 100 627)…

Je donne à voir des images de son très récent article sur Puss qui est vraiment très bien, ainsi que le résultat de son concours graphique « Polish cover ».

 

02-puss-magazine-boo-hooray-50watts.jpg06-puss-magazine-boo-hooray-50watts.jpg07-puss-magazine-boo-hooray-50watts.jpg

Ada-Buchholc--Alice-in-Wonderland.jpgAndrew-Brozyna--The-Hobbit.jpgEmmanuel-Polanco--Moby-Dick-1.jpgMichelle-Duckworth--Gormenghast.jpgJAILBIRD-SITE.jpgGiuseppe-F.-Ciranna--The-Castle-of-Crossed-Destinies.jpgGeorge-Stajsic--Descent-of-Man.jpgBen-Jones--1984.jpgAgnes-Legowiecka--Alice-in-Wonderland.jpg

 

 

Repost 0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 18:10

 

 

 

257808281_o.jpg

 

Je ne trouve aucune explication au fait qu’une chanson d’amour puisse autant m’attrister ni, comble du masochisme, que je l’écoute aussi souvent.

Il existe deux versions de ce morceau, l’une est aussi courte que rock, l’autre dite « August 1980 » se pare de synthétiseurs, elle est celle qui m’enchante. On doit normalement les trouver sur l’album Empty Glass de Pete Townshend.

 

5643.jpg

 

Repost 0
Published by shige - dans Musique
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 16:49

 

 

 

PCF_votez.jpg

 

C’est le très démagogue et ancien socialiste (socialiste un jour, socialiste toujours) Mélenchon qui va représenter le parti aux présidentielles. Vous ne pouvez pas savoir combien je me réjouie de la disparition des staliniens !

L’image vient du site de George Weaver – que je salue.

 

Repost 0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 16:02

 

 

 

Suite à une affaire délirante en Autriche qui s’est achevée en mai dernier, une nouvelle preuve de la criminalisation des luttes pour le droit des animaux s’étale en Espagne. Cette information provient des toujours vigilants membres de L214.
Puisque l’enjeu est la reconnaissance du rôle du capitalisme dans la barbarie que dénoncent ces militants et que cette évidence est quasiment niée dans ce milieu (allez, pour vous en convaincre, sur le site de Peta), je trouve, au-delà des dégâts collatéraux, cette politisation forcée plutôt positive.

 

Solidarité avec les activistes animalistes espagnols

Que se passe-t-il en Espagne ?

 

22 juin

Le 22 juin au matin, 12 militants espagnols pour les droits des animaux ont été arrêtés par la garde civile, lors de perquisitions ordonnées par le juge d’instruction de Saint-Jacques de Compostelle. Les arrestations et les perquisitions des domiciles des militants des organisations Igualdad Animal et Equanimal ont eu lieu dans les provinces de Madrid, des Asturies, de Cantabrie et en Galice. Les militants ont été déférés devant le tribunal de Saint-Jacques de Compostelle, sous les accusations de crime contre l’environnement, de désordre public et d’association illicite.

Il semble que l’enquête qui a mené à ces arrestations concerne la libération, en 2007, de 20 000 visons élevés pour la fourrure. L’enquête n’a pas abouti. Aujourd’hui la police impute cette action aux membres de deux associations qui ont publiquement dénoncé l’industrie de l’élevage de visons, qui emprisonne, maltraite et tue 300 000 de ces animaux, chaque année. Igualdad Animal et Equanimal déclarent ne pas être impliquées dans ces libérations d’animaux. Ces associations mènent des activités pacifiques de sensibilisation aux droits des animaux, et de promotion d’une alimentation végétale.

Sharon Núñez, Jose Valle, David Herrero : « Nous allons bien, ceci est clairement une attaque contre les organisations antispécistes et contre le travail d’enquête qui révèle l’horreur de l’exploitation animale ».

Eladio Ferreira a crié en direction des médias : « Il s’agit d’un montage policier. De l’intérieur, nous faisons tout ce que nous pouvons. Nous avons besoin que vous vous unissiez, que vous protestiez, que vous organisiez des manifestations exigeant qu’on nous libère. Ils sont en train d’essayer d’anéantir notre mouvement. Montrons leur du dedans et du dehors qu’ils n’y parviendront pas. »

Pour Igualdad Animal et Equanimal, il s’agit d’une tentative de criminalisation du mouvement animaliste, semblable à ce que l’on a pu voir en Autriche.


24 juin

Cinq activistes ont été libérés (les charges sont maintenues). Olaia, de Equanimal, reste en détention jusqu’au procès. C’est important de noter qu’elle a entamé une grève de la faim et que le procès pourrait se dérouler dans plusieurs mois. Les autres activistes de Equanimal et Igualdad Animal attendent toujours d’être amenés devant le magistrat de la cour à Santiago de Compostelle pour entendre les charges qui pèsent contre eux.

S’informer

Nous actualiserons les informations de cette page au fur et à mesure. Pour une information directe, vous pouvez suivre l’actualité via leurs sites ou leurs pages facebook.

- Suivre Igualdad animal (site) - Igualdad animal (facebook) ;

- Suivre Equanimal (site) - Equanimal (facebook).

- Suivre The Spanish 12 ?.

Passer à l’action

Je signe la pétition demandant leur libération

Si vous parlez espagnol, vous pouvez contacter les commissariats de police, pour dire que vous vous inquiétez de la santé des militants, en particulier pour Sharon Nunez Gough, qui a des problèmes de santé.

Les prisonniers ont été transférés, nous transmettrons les infos dès que possible.

Organiser des actions de soutiens devant les ambassades et consulats espagnols. Leur porter des lettres de protestations.

Soutien aux militants espagnols dimanche 26 juin à 15h,
place du Trocadéro à Paris.

Soutenir financièrement.

 

Pour accéder aux nombreux liens, voir l’article ici. L’image vient de .

 

insur6_b.jpg

 

 

Manifestation de solidarité envers les inculpés espagnols

 

Lieu : Paris, Trocadéro
Date et heure : dimanche 26 juin, 15h
Durée : 45 minutes.

S’agit-il d’un tour d’Europe ? À peine nos 13 militants animalistes autrichiens exonérés de toutes les charges qui pesaient sur eux, voici 12 militants espagnols arrêtés le mercredi 22 juin, accusés de plus ou moins les mêmes choses que nos amis autrichiens : association illicite, libération d’animaux, désordre public, etc.

La solidarité internationale s’exprime déjà par de très nombreuses manifestations. Chaque fois, des photos de l’action sont prises et transmises aux soutiens espagnols des militants inculpés, afin qu’ils puissent les utiliser au mieux pour faire valoir que l’arrestation est dénoncée à l’étranger. Quand les médias des pays concernés se font l’écho des actions menées, c’est évidemment un plus très appréciable.

Des militants de L214, de CLEDA et de DDA se retrouveront à Trocadéro à 15 h dimanche. David et Diana nous attendront avec cette affichette :

« AMIS DE L214, DDA & CLEDA »

Pour cette petite action, nous resterons dans le registre de la solidarité amicale, en prenant des photos avec des affichettes en plusieurs langues telles que : « Sara, Olaia, Eneko, José, Ramon, Eladio, Rafael, Jennifer, Borja, Jose, Sharon et David : nous pensons très fort à vous ! »

Pour que l’action au pied levé marche, il faudrait des renforts : vous ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à écrire à Diana diana.dc (at) wanadoo.fr ou David da_chauvet (at) hotmail.com

Appareils photos non seulement bienvenus mais demandés !

Merci !

 

Repost 0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 15:25

 

 

 

JNTO-safari.jpg

 

Lire les détails ici.

 

Repost 0
Published by shige - dans Japon
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 15:08

 

 

 

pages.jpg

 

« L’entreprise qui résume des livres
pour les clients en mal de temps »

Par Anne Fournier, Le Temps du 25 juin 2011

 

GetAbstract est devenue leader dans le commerce en ligne d’ouvrages abrégés. La société lucernoise veut lancer une offre en français dès la rentrée

Thomas Bergen le confie avec un sourire complice. « C’est pratique, lorsque vos enfants abordent les classiques de littérature et que vous pouvez, de votre côté, assurer la réplique en rafraîchissant vos connaissances avec un résumé. » Ce Lucernois a une motivation supplémentaire pour encourager cette lecture. L’entreprise getAbstract, qu’il a créée en 1999 avec ses amis d’école Rolf Dobelli et Patrick ­Brigger, a fait de ces résumés son fonds de commerce.

Chaque année, plus de 1 000 nouveaux ouvrages sont mis à disposition en version courte. Le tout via Internet. L’offre existe en allemand, anglais, russe, espagnol et chinois. Le français sera de la partie dès la fin de l’été. Or, si la majorité des titres parlent de business, la littérature a sa place depuis les débuts, que cela plaise ou non aux puristes d’imaginer Ulysse de James Joyce ou la Bible condensés en huit pages. « Peut-être est-ce en raison de nos études d’économistes : nous avions comme principe de départ que tout contenu peut être réduit », explique Thomas Bergen, aujourd’hui directeur. Onze ans plus tard, la recette a pris, si l’on en juge les 12 millions de licences enregistrées.

La suite, tout aussi nonsensique, est à lire ici.

 

Repost 0
Published by shige - dans Suisse
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 03:04

 

 

 

husbands1.jpg

 

J’apprends au milieu de la nuit via Charles Tatum le décès de Peter Falk. Je pense à Cassavetes évidemment, à Husbands. 

Husbands2.jpg

Repost 0
Published by shige - dans Cinéma
commenter cet article

Présentation

Recherche

Archives