Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 13:55

 

Georges-Eekhoud1---copie.jpgGeorges-Eekhoud2---copie.jpg

 

Une réédition de Georges Eekhoud est signalée ici.

 

Repost 0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 21:02

 

 

Pour Pierre-André

 

Moi qui ne cesse de me plaindre du prix élevé de la culture dans nos contrées, j’ai décidé d’ouvrir ces colonnes à un choix de projections cinématographiques gratuites sur Paris ; je l’élargirai à d’autres activités culturelles.

 

Institut Cervantes de Paris
le 6 octobre 2010 à 19 h
Avant-première du film espagnol

On verra demain

(Hoy no se fia, mañana si)
de Francisco Avizanda

Projection en VOSTF entrée libre
suivie d’un débat avec le réalisateur, Francisco Avizanda,
et les acteurs Carolina Bona et Jesús Noguero

 

on-verra-demain-affiche-grand.jpg

 

Le site du film (en français) est ici.
Le site de l’Instituto Cervantes Paris est .

 

Repost 0
Published by shige - dans Cinéma
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 06:10

 

Imitation-1.jpg

Charles Tatum a signalé sur son blog la parution d’un livre sur le film de Marcel Mariën, L’Imitation du cinéma, accompagné de son Dvd (Édition La Maison d’à côté, Bruxelles).

L’œuvre est à l’origine d’un scandale retentissant, l’un des plus beaux que le surréalisme ait connu dans l’après-guerre. Le titre du film avait déjà de quoi faire grincer les dents des mornes apôtres de l’Église catholique belge ; son contenu devait achever de le faire interdire non seulement en Belgique, mais aussi en France.
Imitation-2.jpg

Vous trouverez certainement le livre à la librairie Wallonie-Bruxelles, rue Quincampoix à Paris. Je signale que son distributeur en France est le CEI, la fiche du livre ici.

Il a été question de Mariën ici et .

 

Repost 0
Published by shige - dans Avant-garde
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 05:31

 

 

Wien-1.jpg

Wien-2.jpgWien-3.jpgWien-4.jpg

 

C’est à la Fondation Beyeler, à Bâle, juqu’au 16 janvier 2011 (informations pratiques ici).

 

Repost 0
Published by shige - dans Suisse
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 18:22

 

 

Présentation du Tampographe :

Je suis devant mon ordinateur, je bois mon café, c’est l’an 2010, on boit son café devant son ordinateur. Je fais cuire dans ma presse les armoiries du Marquis de Sade que Poupée Viande m’a données. Il s’agit d’une aigle bicéphale couronnée, prise dans une étoile à huit branches. C’est un motif extrêmement majestueux, mais on aurait été étonné d’apprendre que les armoiries de la famille de Sade représentent un notaire posant culotte et faisant caca derrière un buisson. Et pourtant il y a dans l’œuvre de Sade bien plus de notaires en train de faire caca que d’aigles majestueuses, c’est statistiquement démontrable.

Tampon Marquis de Sade
20 € plus 5 € de port.
Commander à le.tampographe@free.fr

 

Tampon-Sade.jpg

 

J’ajoute un détail. L’article de Marcel Jean « Les quinzaines héraldiques », paru dans l’Almanach surréaliste du demi-siècle, présente une série de blasons de surréalistes (Man Ray, Péret, Breton, Arp, Lam, Tanguy, etc.) et de leurs glorieux aînés (Lautréamont, Fourier, Swift, Jarry…), certains existants vraiment, d’autres relevant de la création.
Les armoiries de Sade sont blasonnées comme suit.

De gueules à l’étoile aux huit rais d’or,
chargée d’une aigle bicéphale de sable onglée,
becquée, et diadémée de gueules.

 

Sade_1950.jpg

 

Marcel Jean, « Les quinzaines héraldiques », Almanach surréaliste du demi-siècle, Paris, La Nef n° 63-64, Éditions du Sagittaire, mars-avril 1950. Reproduit en fac-similé chez Plasma en 1978.

Vous pouvez télécharger l’Almanach surréaliste au demi-siècle ici.
Le site du Tampographe Sardon est .

 

Repost 0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 21:25

 

 

Évoquant ce qu’il avait « voulu tenter pour rénover [son] art », Cézanne ajoute, « Dans ma pensée on ne se substitue pas au passé on y ajoute seulement un nouveau chaînon. »

 

Lettre de Paul Cézanne à Roger Marx, non datée, citée par Sophie Monneret dans l’article « MARX Roger » de L’Impressionnisme et son époque, Dictionnaire international, en deux volumes, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1987.

 

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 18:56

 

 

Affiche-Wolman.jpg

 

Gil J WOLMAN / Œuvres 1961-1982

Exposition du 1er octobre au 13 novembre 2010
Vernissage le 30 septembre 2010 à partir de 18 h

 

Présentation de la galerie :

Pour la première fois depuis sa création en 1955, la galerie Lara Vincy présente l’exposition d’un artiste qui n’est plus parmi nous Gil J Wolman (1929-1995) auquel elle a été liée tant par le travail que par l’amitié au cours des années.

Actuellement, le Musée d’Art Contemporain de Barcelone (MACBA) lui consacre une rétrospective jusqu’au 9 janvier 2011 qui sera ensuite présentée à la Fondation Serralves à Porto du 11 février au 1er mai 2011.

Nous voulons montrer avec cette exposition et avant notre participation à Artissima à Turin du 5 au 8 novembre (one man show Wolman - section Back to the future) la créativité toujours renouvelée de son travail qui aujourd’hui prend toute son importance dans la relecture de l’histoire des avant-gardes de l’après guerre. Il est à présent reconnu par un nombre croissant de personnalités du monde de l’art – chercheurs, conservateurs, écrivains, artistes – comme l’un des artistes les plus originaux de sa génération.

Le titre de l’exposition Œuvres 1961-1982 couvre la période des œuvres présentées : des Peintures lettristes (1961-63), des Art scotch (à partir 1963), Le mouvement séparatiste (1977-80), La décomposition (1980), W La libertà (1982) et des inédits jamais encore exposés.

La vie d’artiste Wolman. né en 1929. Paris. Rencontre quelques personnes, participe à certaines manifestations, fait quelques choses, ainsi résumait-il modestement sa vie d’artiste en réalité d’une richesse étonnante.

Si très jeune, il a été lié à des mouvements comme le Lettrisme avec Isou, Dufrêne, Brau... de 1950 à 1952 et à l’Internationale Lettriste qu’il a fondé avec Guy Debord en 1952, il a dès ses débuts imprimé sa marque personnelle.

En 1950 il crée la mégapneumie, poème physique du souffle, où consonnes et voyelles sont dissociées ; en 1951 il réalise L’Anticoncept, film révolutionnaire de 35 mm, où son et image sont totalement autonomes. L’image projetée par à coups sur un ballon sonde est rythmée visuellement par l’alternance du noir et du blanc, la bande son se déroulant sur des registres vocaux différents. Ces deux créations préfigurent le concept de la séparation très présent dans son travail à partir de 1977. Ce film fut interdit à l’époque par la censure pour des raisons inconnues. En 1956 il co-écrit avec Guy Debord le Mode d’emploi du détournement in les lèvres nues n° 8. Il le met en pratique dans la série des textes de 1956 J’écris propre composés aux ciseaux et à la colle, technique qui préfigure les futurs Cut-ups de Gysin et Burroughs. Il représente cette année-là l’Internationale Lettriste au premier congrès des artistes libres à Alba en Italie où il rencontre Jorn et Pinot-Gallizio.

Après son exclusion de l’Internationale Lettriste en 1957 par Debord et sa réponse lapidaire l’un n’exclut pas l’autre il poursuit ses expériences personnelles :

des Peintures lettristes en 1961/63 où l’écriture le plus souvent illisible envahit la surface peinte – une sculpture hypothétique au Salon international du petit bronze à Paris et des Peintures liquides en 1962 – des Art scotch, une technique qu’il met au point en 1963 consistant à arracher des bandes de textes imprimés à l’aide d’un ruban adhésif et à les reporter sur différents supports bois, toile, plexi, aluminium et qu’il poursuivra jusqu’à ce que le changement de formule du scotch rende le transfert impossible. Des Portraits de poche en 1974, œuvres réalisées à l’aide d’un photocopieur qu’il est un des premiers à utiliser à des fins artistiques. Le mouvement séparatiste en 1977 « qui consiste à introduire un espace dans une surface atteinte par des limites ». Il a ainsi découpé des tableaux, de la monnaie, des photos ou des reproductions… jusqu’à son propre portrait. En 1979 Duhring Duhring un journal de 64 pages noir et blanc édité aux Éditions Inconnues (éditions de l’artiste) et composé de visages séparés verticalement et barrés à l’endroit de la séparation horizontale par un concept anarchie, autorité, principes etc. En 1980 La décomposition, des assemblages en diapositives qui chacune renferme son image et son texte. En 1982 W La libertà, des fragments de textes coupés et enserrés entre deux plaques de plexi. Suivront des expériences radicales autour de la notion du temps et de la mémoire, les Peintures dépeintes en 1991 dans lesquelles il sépare le sujet de la toile, Voir de mémoire le 20 février 1995 au Centre Pompidou, une invitation à se souvenir des œuvres de Schwitters en regardant les cartels après le décrochage de la rétrospective Kurt Schwitters.

Les informations pratiques sont ici.

 

Repost 0
Published by shige - dans Avant-garde
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 14:26

 

« Guyotat dicte, Kébadian filme » 

 

J’apprends cela au dernier moment…

En présence de Pierre Guyotat, écrivain.
Projection d’extraits du documentaire de Jacques Kébadian sur Pierre Guyotat dictant son ouvrage Arrière-fond (Gallimard, 2010). 

Le mardi 28 septembre 2010, de 18 h 30 à 20 h 00 

Site François-Mitterrand, Petit auditorium, entrée libre.

 

Repost 0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 21:43

 

 

 

Pour Rémi,
pour des raisons évidentes

 

Anne-Cheng.jpg

 

Amis pékinois ne manquez sous aucun prétexte la conférence d’Anne Cheng au centre culturel français !


« État des lieux de la sinologie française contemporaine »
Par Anne Cheng

 

28 septembre 18 h 30 - 20 h 30, Auditorium du CCF

La sinologie française est une tradition ancienne qui date du XVIème siècle lorsque des missionnaires jésuites tentèrent d’introduire le christianisme en Chine. Discipline universitaire depuis la fin du XVIIIème siècle, la sinologie a évolué au fil des siècles, mais qu’en est-il de nos jours ?

 

讲座 : 程艾:《法国当代汉学概览

928 18:30 - 20:30 , 法国文化中心电影厅

法国汉学形成的年代距今历史悠久,可以追溯到十六世纪耶稣传教士试图将基督教引入中国之时汉学自十八世纪末起成为一门大学学科,并随着时间的延续而发展演变,如今汉学的现状又是怎样的呢

 

Il a été question d’Anne Cheng ici et .

 

 

 

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 20:43

 

 

SM rectoSMVERSO

 

Alfred Jarry, Les Minutes de sable mémorial suivies de César-Antéchrist, Paris, Fasquelle, 2005, 12,5 x 16,5, 266 p. Avec les croquis de l’auteur. Fac-similé de l’édition de 1932.

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives