Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 18:34

 

 

 

Riboud-1.jpg

 

« L’instinct de l’instant/The Instinctive Moment »

Art Museum of The Central Academy of Fine Arts (CAFA)
jusqu’au 6 juin 2010

 

Curators: Wang Huangsheng (Director of CAFA Art Museum), Jin Shanju
(assistant curator CAFA Art Museum) Jean Loh (independent curator).
http://www.cafamuseum.org/en/
中央美术学院美术馆
电话(服务台):86-10-6477 1575
传真:86-10-6477 1699
地址:北京市朝阳区花家地南街8号 100102

Art Museum, Central Academy of Fine Arts
Tel (information Desk): 86-10-6477 1575
Fax: 86-10-6477 1699
No. 8, Huajiadi Nan Jie, Chaoyang District 100102 Beijing

 

Aujourd’hui la Chine a livré un compte-rendu de l’exposition. Les cartons d’invitation ont été récupéré sur le site Marc Riboud News.

Un lien que je n’ai jamais réussi à ouvrir (il y a un an déjà, je m’escrimais dessus), c’est celui du CAFA… Dites-moi si vous y parvenez, j’irai rendre mon Mac. C’est ici et .

J’avais photographié le CAFA l’hiver dernier, c’est à voir ici.

 

Riboud-2.jpg

La même exposition à Shanghai

 

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 20:24

 

 

 

SAVE_THE_DATE.jpg

 

2010_50_0_general_view_01.jpg

2010_47_Ai_Weiwei_01.jpg

2010_46_Ai_Weiwei_02.jpg

2010_45_Ai_Weiwei_03.jpg

 

Les photos viennent du site de la galerie, qui est ici.
Ai Weiwei est présent dans deux articles sur les vingt ans de Tiananmen (le premier, le second), il est ici, et enfin tout là-bas.

 

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 10:58

 

 

 

Il y a un an, presque jour pour jour (ici et ), j’annonçais que Wang Bing – que je voulais rencontrer à Pékin – se trouvait à Paris pour présenter son nouveau film au festival Cinéma du réel.

 

L’association Toiles & toiles programme
le film de Wang Bing

L’Argent du charbon

le jeudi 25 mars 2010 à 20 h.
Entrée libre à la Salle Jean Dame,
17, rue Léopold Bellan, 75002 Paris.

 

 

CHARBON2.jpg
CHARBON3.jpg

 

Je remercie Marie-Sylvie Rivière de m’avoir informé.
La fiche vient des Films d’ici.

 

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 19:29

 

Japon-tigre-4.jpg

 

Je vous souhaite à tous
une excellente
année du tigre

 

 

Boîte d’allumettes japonaise. (Source : agence eureka.)

 

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 19:56


Dans un article d’Aujourd’hui la Chine sur la condamnation du dissident chinois Liu Xiaobo repris ici, était aussi évoqué l’activisme de l’avocat Gao Zhisheng. Le site de Reporters sans frontière en donne des nouvelles des plus inquiétantes.



« Gao Zhisheng est-il mort sous les coups des tortionnaires ? »


Reporters sans frontières a demandé aux autorités chinoises de fournir des preuves de vie au sujet de l’avocat défenseur des droits de l’homme Gao Zhisheng, dont on n’a plus de nouvelles depuis le 4 février 2009.

« Nous craignons le pire. Les autorités doivent fournir de véritables explications à ses proches en avançant des preuves qu’il est toujours en vie et en donnant des détails sur son lieu de détention, et en autorisant un contact direct avec sa femme. Si quoi que ce soit lui est arrivé au cours de sa détention, les autorités seront tenues pour responsables. Et les coupables doivent être identifés et condamnés. L’incertitude sur son sort a assez duré », a déclaré Reporters sans frontières.

Après une première condamnation à trois ans de prison en 2006, il avait été relâché, puis arrêté à nouveau à plusieurs reprises. Il a été interpellé à son domicile de Shaanxi le 4 février 2009 par des agents du Département de la sécurité publique. Interrogée par sa famille sur son sort, la police avait déclaré qu’il avait « disparu » en septembre 2009.

Reconnu en 2001 par le ministère chinois de la Justice comme « l’un des dix meilleurs avocat du pays », il s’est illustré notamment dans la défense de Zheng Yichun, un journaliste et ancien professeur condamné à sept ans de prison en 2005 pour ses écrits. Il a également défendu des membres du mouvement spirituel Falungong ainsi que le pasteur Cai Zhuohua, condamné à trois ans de prison pour avoir imprimé et distribué des exemplaires de la Bible. En 2006, Gao Zhisheng avait lancé avec d’autres militants, dont Hu Jia, une « grève de la faim rotative pour les droits de l’homme. Des individus, dans 29 provinces et à l’étranger, s’étaient joints au mouvement en s’abstenant de s’alimenter pendant 24 heures d’affilée. Plusieurs participants avaient été arrêtés.

Dans une lettre ouverte rédigée en novembre 2007 et rendue publique en février 2009, il avait décrit des séances de torture subie en détention : « “Gao Zhisheng ! Fils de pute ! Ton heure est arrivée ! Mes frères ! Montrons à ce salaud à quel point nous pouvons être brutal. Tuons ce salaud ! ” Un leader du groupe a alors crié et quatre hommes avec des matraques électriques ont commencé à me frapper sur la tête et sur le corps avec férocité. On n’entendait plus rien dans la salle que le bruit des coups et de mes râles. J’ai été battu si sévèrement que tout mon corps a commencé à trembler de manière incontrôlable. »

Reporters sans frontière, 5 février 2010.

 

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 19:07

 

CorrespondingAction.jpg

Chine Taiwan

 

Politicomix

 

  

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 22:12

100110-0019
Mon amie Lijia Zhang dédicacera la traduction de son ouvrage Vive le socialisme ! à la librairie « Le Phénix » vendredi prochain. Les informations sont ici.

 


Lijia2

 

Le site de Lijia Zhang en anglais est .

 

 

Lijia1


Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 17:51

 

eyeballs-mori-copie-1.jpgTony-Oursler.jpg

Sources : Morbid Anatomy (boîte), la galerie Faurschou à Pékin (air) qui exposait récemment Ai Weiwei.

 


Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 16:15

 

Liu.jpg

 

Par Raphaëlle, sur le site de Libération. Les informations concernant sa condamnation sont ici.


Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 00:55

Liu.jpg

 

« Lourde condamnation pour le dissident
chinois Liu Xiaobo »


par AFP repris dans Aujourd’hui la Chine le 25 décembre 2009

 

Le verdict était attendu ce matin : pas de clémence pour Liu Xiaobo qui a commis un crime visiblement impardonnable, demander la démocratie pour son pays.

 

 

2009-12-24-reuters.jpg

Manifestation en faveur de la libértion de Liu
à Hong Kong le 24 décembre 2009
(Reuters)

 


Le dissident chinois Liu Xiaobo a été condamné vendredi à 11 ans de prison pour « subversion », plus d’un an après avoir publié un texte réclamant la démocratie en Chine, a annoncé à l’AFP un de ses avocats.

 

Sa femme, Liu Xia, qui n’avait pas pu assister au procès mercredi, était cette fois présente et a pu le voir après le verdict, pour la première fois depuis mars.

 

« Il était très calme, nous nous sommes vus pendant dix minutes et nous étions tout sourire quand nous nous sommes parlés. Je gardais le sourire pour qu’il puisse être calme », a-t-elle dit à l’AFP.

 

Selon elle, son mari a décidé de faire appel.

 

« Il rencontrera ses avocats lundi pour préparer l’appel », a-t-elle dit.

 

L’appel peut être déposé dans un délai de dix jours à partir de samedi, a précisé l’un de ses avocats, Ding Xikui.

 

Un autre de ses avocats Mo Shaoping a indiqué à l’AFP que Liu a également été privé de ses « droits politiques pendant deux ans ».


« Nous sommes en désaccord avec ce verdict, car nous avions plaidé non coupable », a-t-il affirmé.

 

Liu, 53 ans avait comparu mercredi durant deux heures et demie pour « subversion du pouvoir de l’État » après avoir été l’un des auteurs de la « Charte 08 », un texte réclamant une Chine démocratique.

 

Cité par l’agence officielle Chine Nouvelle, le tribunal a affirmé « avoir suivi strictement la procédure judiciaire dans cette affaire et protégé pleinement les droits à la défense de Liu ».

 

« Le procès était ouvert au public. Deux avocats ont défendu Liu et sa famille était présente », a ajouté un communiqué du tribunal, cité par Chine Nouvelle.

 

Les journalistes et diplomates étrangers n’ont pas pu assister au procès mercredi, ni à la lecture du verdict vendredi.

 

Le verdict a été prononcé le jour de Noël, une période festive en Occident généralement utilisée par les autorités chinoises, selon les militants des droits de l’Homme, pour régler les cas des dissidents.

 

En 2007, Hu Jia avait ainsi été arrêté un 27 décembre, puis accusé de subversion avant d’être condamné.


Un an plus tôt, c’était l’avocat Gao Zhisheng qui avait été accusé puis condamné à trois ans de prison juste avant Noël.


 

Un homme engagé

 

Liu Xiaobo est un intellectuel chinois de renom, critique du régime communiste et ancienne figure de proue du mouvement démocratique de Tiananmen en 1989.

 

Liu, qui aura 54 ans le 28 décembre, a déjà été emprisonné à plusieurs reprises pour ses convictions démocratiques.

 

En 1989, de retour des États-Unis, où il avait enseigné à la Columbia University de New York, cet enseignant de l’Université normale de Pékin, plutôt critique des valeurs traditionnelles chinoises prônant vertu et obéissance au pouvoir, participe au mouvement démocratique de la place Tiananmen, déclenchée par les étudiants.

 

Face au durcissement du régime, il entame une grève de la faim sur la célèbre esplanade de Pékin en compagnie du chanteur Hou Dejian et de deux autres intellectuels, Zhou Duo et Gao Xin.

 

« Nous préférons avoir dix diables qui se contrôlent mutuellement plutôt qu’un ange disposant du pouvoir absolu », écrivent-ils dans une déclaration publique, critiquant également au passage certains des étudiants qui ont oublié les idéaux démocratiques dans leur lutte.

 

Dans la nuit du 3 au 4 juin, lorsque l’armée s’avance pour dégager le lieu, ils tentent une médiation pour obtenir une évacuation pacifique. Arrêté après la répression du mouvement, il passera un an et demi en prison sans jamais avoir été condamné.

 

Il a de nouveau des ennuis avec le régime et est envoyé dans un camp de rééducation « par le travail » entre 1996 et 1999 pour avoir réclamé une réforme politique et la libération de ceux toujours emprisonnés pour avoir participé au mouvement de juin 1989.

 

Exclu de l’université, il devient un des animateurs du Centre indépendant Pen Chine, un regroupement d’écrivains. Il garde un contact étroit avec le monde intellectuel et même s’il ne peut pas être publié en Chine, ses livres, notamment « Le Noble paradis du pouvoir, enfer pour l’humble », sont notamment diffusés à Hong Kong.

 

Il y a un an, à l’occasion du 60e anniversaire de la déclaration des droits de l’homme, il fait partie des 300 signataires de la « Charte 2008 », un texte qui appelle au respect des droits de l’homme et de la liberté d’expression et à l’instauration d’élections pour un « pays libre, démocratique et constitutionnel ».


Dans une interview publiée l’année dernière, il gardait espoir.

 

« Cela va progresser très lentement, mais les demandes de liberté – de la part des gens ordinaires mais aussi des membres du Parti – ne seront pas faciles à contenir ».

 

Selon lui, le Parti communiste sera obligé de s’ouvrir de plus en plus.

 

« Il a déjà fixé une date pour les réformes politiques à Hong Kong. Et dans quatre ans, ce ne sera pas un homme fort qui sera désigné secrétaire général du Parti au Congrès. Cela signifie qu’il y aura plusieurs factions qui devront développer de meilleures règles pour nommer leur chef », disait-il.

 

Liu Xiaobo est marié et n’a pas d’enfants.

 

 

La « Charte 08 », inspirée du combat des
intellectuels de l’Europe de l’Est

 

La « Charte 08 », appelant à des réformes démocratiques en Chine et signée initialement par plus de 300 personnes, intellectuels et militants, a comme modèle la Charte 77 des dissidents tchécoslovaques des années 70.

 

Elle réclame le respect des droits de l’homme et de la liberté d’expression et l’instauration d’élections démocratiques pour un « pays libre, démocratique et constitutionnel ».

 

Publiée le 10 décembre 2008, elle réunit aujourd’hui plus de 10 000 signatures, selon le réseau China Human Rights Defenders.

 

Selon l’avocat de Liu Xiaobo, c’est l’une des pièces à conviction utilisées par les autorités pour le poursuivre pour « subversion du pouvoir de l’État », une accusation généralement invoquée pour museler les voix dissidentes, selon les associations des droits de l’homme.

 

« C’est une réalité politique que tout le monde peut constater, la Chine dispose de lois mais pas d’État de droit, elle a une Constitution mais pas de gouvernement constitutionnel. L’élite au pouvoir continue à s’accrocher à son pouvoir autoritaire », souligne le texte de la charte.

 

Elle plaide notamment pour une « nouvelle Constitution », une « séparation des pouvoirs », une « démocratie législative », une « justice indépendante », un « contrôle public des fonctionnaires », la « garantie des droits de l’homme » et l’« élection des responsables publics ».

 

Réclamant un plus grand respect de l’environnement, ses auteurs soutiennent une « république fédérée » afin de respecter les minorités chinoises.

 

Enfin, le texte demande aussi une « Commission d’enquête pour la vérité », comme dans l’Afrique du Sud de l’après-apartheid, afin de faire la lumière sur les différents épisodes de répression politique et indemniser leurs victimes.

 

« Notre système politique continue à produire des désastres pour les droits de l’homme et des crises sociales, limitant non seulement le propre développement de la Chine mais aussi le progrès de toute la civilisation humaine. Cela doit changer, vraiment. La démocratisation de la politique chinoise ne peut plus attendre », conclut la « Charte 08 », qui souhaite « apporter un nouveau chapitre éclatant à la civilisation chinoise ».

 

AFP

 

 

 

Liu-2001.jpg

Liu et son épouse


Vous pouvez consulter une traduction du texte de la Charte 08 sur le blog de Pierre Haski, ici ; les conséquences de cette charte sont évoquées , toujours sous la même signature.

 

 

 

Repost 0
Published by shige - dans Chine
commenter cet article

Présentation

Recherche

Archives