Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 04:58

 

 

 

visite_hu.jpg

 

« Visite du Président chinois en France : une
avancée majeure dans la coopération nucléaire »

Article paru le 11 novembre 2010
sur le site de l’ambassade de France en Chine

 

La visite d’État du 4 au 6 novembre dernier a permis de rappeler le grand attachement des 2 pays à la relation franco-chinoise et de réaffirmer leur volonté de soutenir et d’aller plus loin dans le développement de ce partenariat historique, notamment dans le domaine nucléaire.

Dans le cadre de cette visite officielle faisant suite à celle du Président français en avril dernier, la France et la Chine ont décidé d’approfondir davantage la coopération nucléaire, d’étendre les champs de coopération et de développer ensemble de nouveaux projets, y compris sur des marchés tiers, tout en poursuivant les projets de coopération en cours d’exécution.

Le renforcement de la coopération dans le domaine nucléaire a été marqué par 3 événements majeurs :

• la signature d’un contrat de fourniture de 20 000 tonnes d’uranium sur 10 ans, d’un montant de 3,5 milliards de dollars.

• la signature d’un accord industriel de coopération dans le domaine du traitement-recyclage des combustibles usés, un document constituant « la dernière étape avant un contrat commercial » selon la partie française. L’accord prévoit de construire une usine de type La Hague et une usine de type fabrication de combustible MOX afin que la Chine dispose d’une usine de retraitement pour réduire considérablement les résidus et éviter trop de problèmes de stockage

• le lancement d’une coentreprise à parts égales pour la production et la commercialisation des tubes de zirconium pour la fabrication d’assemblages de combustibles. Située à Shanghai, l’usine sera opérationnelle à la fin 2012.

Sous l’impulsion de cette visite, la relation franco-chinoise a amorcé une nouvelle phase destinée à faire progresser encore davantage le partenariat global stratégique entre les 2 pays.

 

visite_hu_2.jpg

 

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 04:15

 

 

 

« Nucléaire : Le programme chinois n’est pas à l’abri »
Courrier international
du 17 avril 2011

 

(…) La presse nationale s’est également faite l’écho d’inquiétudes quant à la sécurité des installations nucléaires chinoises. Le magazine Xin Shiji Zhoukan appelle les autorités à développer le nucléaire dans le respect des normes internationales. Le magazine cite l’ancien vice-ministre de l’Environnement, Wang Yuqing, qui a rappelé l’importance du renforcement des systèmes de sécurité dans les centrales.

En 2008, à la suite du tremblement de terre au Sichuan qui a fait plus de 80 000 morts, les médias avaient déjà soulevé la question de la construction de centrales nucléaires dans les zones sismiques. Cela ne semble pourtant pas avoir arrêté les autorités chinoises, qui comptent sur le nucléaire pour répondre à la demande grandissante d’énergie du pays. Le 12 mars, le ministère de l’Environnement a annoncé que « les fuites radioactives au Japon ne remettent pas en cause la politique nucléaire chinoise », rappelle le bimensuel Caijing. La Chine possède actuellement 11 centrales nucléaires et compte en bâtir près de 40 autres dans les années à venir. Vingt centrales seraient déjà en construction.

 

China.gif

Localisation des centrales nucléaires chinoises (Wikipédia)

 

Repost 0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 15:18

 

 

 

« Comprendre l’accident de Fukushima en trois minutes »
Le Monde du 13 avril 2011

 

 

Comprendre-en-3-mn.jpg

 

 

Vous ne trouvez pas que trois minutes, c’est un peu court pour évoquer les retombées radioactives et ses conséquences pendant des décennies dans plusieurs pays ?

 

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 20:58

 

 

 

RADIATION

Des traces de particules radioactives persistent
dans la plupart des régions de Chine

 

Des quantités inoffensives de particules radioactives rejetées par la centrale nucléaire endommagée au Japon pouvaient encore être détectées samedi dans la plupart des régions de Chine, mais aucune mesure de protection n’est nécessaire, a annoncé le Comité national de la coordination d’urgence nucléaire de Chine.

La suite de ces mensonges gouvernementaux est à lire ici.

 

IODINE

Un niveau faible d’iode radioactif détecté sur plusieurs légumes dans 12 villes et provinces chinoises

 

Le ministère chinois de la Santé a annoncé mercredi qu’« un niveau extrêmement faible » d’iode-131 ont été détecté sur plusieurs sortes de légumes dans 12 villes et provinces chinoises.

La suite de ces mensonges gouvernementaux est à lire ici.

 

Le site Chine Informations des 9 et 13 avril 2011.

 

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 19:09

 

 

 

Le Jura libertaire rapporte une action contre la conférence de Tatsuo Masuda dont le CV d’expert patenté est une abomination. Voici le tract qui a été lancé à cette occasion.

 

intrusion.jpg

 

Vous pouvez lire le texte ici aussi.

 

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 15:14

 

 

 

risques_en_france-1.jpg

 

Le rapport est disponible ici en fichier Pdf.

 

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 16:44

 

 

 

La presse parisienne est une presse faite par des ignares, des pseudo journalistes pas même en mesure de discuter les termes des agences de presse gouvernentales sur la catastrophe au Japon, une presse qui n’a pas le courage de dire à ses lecteurs, « nous ne connaissons rien au nucléaire, nous sommes des imposteurs », une presse qui vend le mensonge des décideurs.

Ce n’est pas nouveau, mais il n’y a aucune raison de s’y faire.

Prenez la presse étrangère, j’ai là l’adresse d’un site belge que je découvre et dont je reprends le début d’un article sur Fukushima. C’est mordant, accusateur : ces gens-là font leur travail.

 

 

Sushi.jpg

 

L’eau de mer 7,5 millions de fois
trop radioactive au Japon

« 7 sur 7 » du 5 avril 2001

 

Chaque jour apporte son lot de nouvelles statistiques en provenance du Japon. Mais alors que le gouvernement japonais s’obstine à se montrer rassurant, force est de constater que la situation s’aggrave et que de nombreuses informations sont tenues au secret.

Aujourd’hui, il apparaît que la mer n’est pas 4 à 5000 fois plus radioactive que la limite autorisée, mais plus de 7 millions de fois ! Et l’air n’est pas plus sain à respirer… À Ibaraki, les mesures sont plus de 20 fois supérieures aux valeurs normales.

Contrairement à ce que les autorités soutiennent, la radioactivité s’étend bien au-delà de la zone de 30 kilomètres autour de la centrale nucléaire de Fukushima, avec des chiffres dix fois plus élevés que les normes maximales de sécurité.

Il semble d’ailleurs que le gouvernement ait sciemment retenu des informations indiquant que des habitants situés au-delà de cette zone ont été exposés à des niveaux 100 fois supérieurs à la dose sanitaire autorisée en un an et ce en moins de deux semaines.

Les mesures montrent que la quasi-totalité du Japon est touchée. À Tokyo, l’air est encore quatre fois plus radioactif que la normale. À Osaka, les chiffres y sont deux fois plus élevés que la normale.

 

Mensonges après mensonges

Une situation dramatique qui ne risque pas de s’améliorer avec le rejet de milliers de litres d’eau contaminée provenant des réacteurs endommagés. Annoncée comme peu radioactive, cette eau est loin d’être sans danger : environ 3,5 millions de litres déversés en mer étaient en réalité 500 fois plus radioactifs que la limite autorisée.

Autre information déformée par les autorités et la direction de Tepco : à trois kilomètres de Fukushima, les eaux de mer affichent des taux de radioactivité 7,5 millions de fois supérieurs à la dose maximale de sécurité (et non 4 à 5 000 fois supérieurs comme affirmé il y a peu).

Lire la suite ici.

 

Marche-Tokyo.JPG

 

La photo de l’étal vient d’ici, c’est sur le marché aux poissons de Tokyo.

 

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 15:23

 

 

 

Onagawa-site2.jpg

 

« Une fuite d’eau signalée à la centrale nucléaire
d’Onagawa après le séisme de jeudi »

Le Monde du 8 avril 2011

 

Des fuites d’eau ont été repérées à la centrale nucléaire d’Onagawa après le nouveau séisme de magnitude 7,1 survenu jeudi dans le nord-est du Japon, a annoncé vendredi l’exploitant de la centrale, Tohoku Electric Power.

« En raison des secousses, plusieurs anomalies ont été relevées dans les bâtiments des réacteurs », a expliqué un responsable de l’Agence de sûreté nucléaire lors d’une conférence de presse, soulignant toutefois que le niveau de radioactivité était « très inférieur » à la limite légale.

« De l’eau a notamment débordé de la piscine de désactivation du réacteur 2 », a précisé l’exploitant de cette centrale qui compte trois réacteurs. De l’eau a aussi été découverte sur le sol à plusieurs étages des bâtiments des autres unités, mais à chaque fois en très petite quantité.

La suite de l’article est à lire ici.

 

« Japon : une fuite radioactive
dans une nouvelle centrale »

Libération du 8 avril 2011

 

Le séisme de jeudi a provoqué des débordements radioactifs dans une piscine de combustibles de la centrale d’Onagawa.

La suite est à lire ici.

 

« Japon : des “débordements“
mais pas de fuite à Onagawa »

Libération du 8 avril

 

(…) « De l’eau contenue dans les piscines de désactivation du combustible usé a débordé sur les côtés à cause de la secousse », a indiqué un porte-parole de la compagnie d’électricité Tohoku Electric Power, exploitante de cette centrale qui compte trois réacteurs.

Le reste est à lire ici.

 

Onagawa site1

 

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 14:24

 

 

 

On apprend par ailleurs qu’en Corée du Nord les dates du « panache » ont été annulées ; Pyongyang ayant refusé de délivrer des visas. Il n’y a donc pas de problème dans cette région du monde.

 

kim jong-il

Un rempart contre la radioactivité :
Kim Jong-il, le Alain Madelin de la Corée du Nord

 

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 14:13

 

 

 

« Plus de 130 écoles fermées en Corée du Sud
par peur des pluies radioactives »

Le Monde du 7 avril 2011

 

Alors que la pluie tombait sur la province de Gyeonggi, autour de la capitale sud-coréenne Séoul, plus de 130 écoles primaires ont été fermées pour la journée du jeudi 7 avril. Cette décision, prise par le bureau provincial de l’éducation, répondait aux craintes de parents que les averses contiennent des éléments radioactifs provenant de Fukushima. Il s’agit de « mesures préventives, pour la sécurité des élèves », a indiqué un porte-parole. Mercredi, le bureau avait demandé l’annulation ou la réduction de la durée de la classe en raison de l’« anxiété grandissante parmi les parents et les élèves ».

En Chine, où l’inquiétude est également palpable, des traces d’iode 131 radioactive ont été détectées à un faible niveau sur des épinards cultivés près de Pékin. Les autorités affirment que leur consommation ne présente pas de risques pour la santé.

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives