Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 22:46

 

 

 

Le-Voleur.jpgL-Epaulette.jpg

 

Elles ont d’ailleurs un petit air de famille…

Georges Darien, L’Épaulette, Paris, Jérôme Martineau, 1971, 384 p.
Georges Darien, Le Voleur, Paris, Union générale d’éditions, collection « 10/18 », 1971, 512 p. Préface d’André Breton.

Source : Adria Cheno pour les numérisations et BNF pour les notices.

Il a été question de Georges Darien ici et plus récemment et plus brièvement .

 

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 14:36

 

 

TheHuntingoftheSnark.jpg

L’annonce de cette récente édition vient de A Journey Around My Skull (et d’ici aussi).

L’autre Chasse au Snark est .

 

Repost 0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 23:04

 

  DSCN9265Willette 2AWillette 2BWillette 3AWillette 3BWilette 4AWilette 4BWillette 5Willette 6AWillette 6BWillette 7AWillette 7BDSCN9272

 

L’Assiette au beurre n° 28, 12 octobre 1901, « Les emmerdeurs » par Adolphe Willette.

Source : eBay.

L’Assiette au beurre, c’est ici (Mirbeau) et (Vallotton).

 

Repost 0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 16:50

 

 

Trois ouvrages de Charles Cros ont été publiés par l’Atelier du Gué. Voici les présentations de la maison d’édition. Leur site est ici.

 

Atelier du Gué Charles Cros

 

Charles Cros, Inventeur et poète, 1842-1888

Plus personne ne s’étonne de la photographie en couleurs… Chacun écoute des disques, y compris ceux qui sont primés par l’Académie Charles Cros, sans se poser de questions…

Qui connaît le Hareng Saur ?

Qui se doute qu’Edison n’est pas le véritable inventeur du phonographe ? Et qui se souvient de la belle Nina ?

Qu’importe. Derrière toutes ces merveilles, le même homme, Charles Cros, né à Fabrezan dans l’Aude, en 1842.

On lira dans ce livre, réalisé pour le centenaire de sa mort, une biographie illustrée, une bibliographie et un choix de textes tirés des Monologues, de ses recueils poétiques et de ses travaux scientifiques. Tout ce qui est nécessaire pour faire connaissance ou pour renouer contact avec un homme de bonne compagnie !

Né en 1842 à Fabrezan dans les Corbières, Charles Cros fut un savant de talent à qui l’on doit deux inventions majeures : le phonographe et un procédé de photographie des couleurs. Il est mort à Paris en 1888.

Son souvenir est célébré par l’Académie musicale qui porte son nom et, dans l’Aude, par une excellente cuvée de vin de Corbières qu’il n’eut pas désavouée.

Poète, Charles Cros est aussi l’auteur du Coffret de santal et du Collier de griffes.

Paru en 1988, nouvelle édition en 2010. Illustré, 11 x 15,5, 160 p., 9,15 €.

Dessin de couverture : caricature par Cabriol, extraite du journal L’Hydropathe de 1879.

 

Charles Cros, Inédits et documents, Essais - Inventions - Correspondances

Présentés par Pierre E. Richard

Il aura fallu attendre un siècle pour que soient mis à jour et publiés l’ensemble des travaux scientifiques et les correspondances de Charles Cros.

Ce livre présente près de 300 pages inédites et les reproductions des premiers clichés en couleurs réalisés par Charles Cros, que personne n’avait vus jusqu’à cette publication. Un livre qui mêle curiosités scientifiques et poétiques, qui témoigne du génie de cette époque de recherche et d’invention.

Illustrations en noir et blanc, autoportrait de l’auteur et premières photos en couleurs, inédites.

Prix de littérature de l’Académie Charles Cros

Paru en 1992, 15,5 x 22,5, 292 p., 38,11 €.

Co-édition avec Jacques Brémond.

 

Cros Atelier du Gué1

 

Charles Cros, Saynètes et monologues

Dans le Paris des années 1880, le monologue a une place de choix. Dans les soirées privées comme dans les cafés-concerts, autour du journal Le Chat Noir et de son théâtre d’ombres, artistes, poètes et noctambules le portent à la hauteur d’un art véritable.

Coquelin-Cadet, de la Comédie-Française, se fait une spécialité du monologue, « enfant bizarrement conformé, dont le premier bégaiement a été Le Hareng saur ». Charles Cros est son auteur attitré.

Plus d’un siècle plus tard, la modernité de ces textes apparaît avec évidence. Cros, le savant naïf, refait le monde avec des mots. Enchanteur et curieux de tout, poète et inventeur, il applique aux petites choses de la vie les grandes lois de l’univers. Il en sort un comique nouveau, fondé sur une logique irréfutable, sur l’absurdité des codes humains, sur l’engrenage des mots.

Plus tard, beaucoup plus tard, viendront Boris Vian, Marcel Aymé, Raymond Queneau, Raymond Devos, Coluche… Le fil qui les relie à Cros est aussi solide que la ficelle – longue, longue, longue, au bout de laquelle un hareng saur très lentement se balance – toujours, toujours, toujours…

Parution en 1995, réimpression 2006, 176 p., 14 €.

Le poème de Charles Cros a été donné ici.

 

Repost 0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 01:37

 

 

snark.jpg

 

Du même Lewis Carroll, ceci.

 

Repost 0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 00:43

 

 

A.-Nathanson-v.-1897.jpgFF-a-la-Revue-blanche-v.-1896.jpgCarnet-de-croquis-1885.jpgLes Rassemblements 1896Autoportrait.JPGLa-Manifestation-1893.jpg

 

La documentation vient d’une présentation de la Fondation Félix Vallotton, sise à Lausanne.
De haut en bas : Vallotton photographié par A. Nathanson (1897) ; Félix Fénéon à La Revue blanche (1896) ; pages d’un carnet de croquis (1885) ; « Les rassemblements » (1896) ; Autoportrait (1897) ; « La manifestation » (1893).

Les belles ébauches de la série « Les intimités » présentées ci-dessous ont été glané, il y a longtemps, je ne sais où.

 

Vallotton-Les-Intimites-v.-1897-L-Explication.jpegVallotton-Les-Intimites-la-surprise-v.-1897.jpegVallotton-Les-Intimites-le-grand-moyen-v.-1897.jpgVallotton-Les-Intimites-le-mensonge-v.-1897.jpgVallotton-Les-Intimites-Le-rubis-ou-la-belle-epingle-v.-1.jpg

FVallotton

Il a été question de Vallotton à Lausanne ici, de la paresse ici, de la série « Crimes et châtiments » ici, d’un de ses romans .
Les trois « FV » viennent de ses fameuses gravures illustrant les deux volumes de Le Livre des masques de Remy de Gourmont.

 

Repost 0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 11:02

 

 

Gerome.jpg

 

« Paul-Léon Gérôme (1824-1904),
L’histoire en spectacle »

Musée d’Orsay jusqu’au 23 janvier 2011

 

L’initiative de cette exposition n’est pas exempte d’un certain sens de la provocation – ou d’un ridicule bien assumé. Car vouloir évaluer ou réévaluer la place des peintres académiques dans l’art du XIXe siècle, c’est un peu comme tenter une comparaison dans le domaine de la musique populaire entre Luis Mariano d’un côté et les Beatles ou John Coltrane de l’autre. J’exagère à peine.

Champions en leur temps des commandes publiques et du bon gros goût bourgeois, ceux que l’on qualifie de pompiers sont tombés au fil des décennies dans une rare indifférence. Sans le travail des musées, bien obligé de gérer ces encombrantes collections, à l’instar d’Orsay qui leur a toujours fait une place de choix, il ne fait pas de doute que les anti-modernistes auraient sombré dans un oubli définitif. Au XXe siècle, il n’y a eu que Dalí pour défendre Bouguereau.

Il faut rappeler que pendant que Gérôme et ses coreligionnaires triomphaient, les artistes les plus avancés crevaient littéralement de faim ; Jean Renoir le raconte très bien dans Pierre-Auguste Renoir, mon père (1962). Le grotesque Gérôme fut d’ailleurs le plus acharné des ennemis de l’impressionnisme, qualifiant le mouvement en 1900 de « déshonneur de l’art français ».

 

Repost 0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 03:43

 

 

Je continue l’exploration des œuvres de Monet en me basant sur le remarquable site de l’exposition du Grand Palais où je ne me suis toujours pas rendu. (Voir aussi Monet au Grand Palais et Inside Monet.)

 

Les décennies 1880-1890

 

101202-0001101202-0003101202-0004101203-0003101203-0004101203-0005101203-0006101203-0012101203-0014101203-0017101203-0019101203-0023101203-0024101203-0025101203-0026101203-0027101203-0029101203-0031101203-0032101203-0033101203-0034101203-0035101203-0036101203-0040101203-0041101203-0042101203-0046101203-0047101203-0048101203-0054101203-0055101203-0056101203-0059101203-0058

 

Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 05:49

 

 

Ambroise-Vollard-livre-Renoir.jpg

 

Ambroise Vollard
La Vie et l’œuvre de
Pierre-Auguste Renoir

Paris 1919

 

Renoir-Vollard-Int4.jpgRenoir-Vollard-Int2.jpg

 

L’annonce du site de vente est ici.

Ambroise Vollard a aussi publié cela.

 

Renoir-Vollard-Int3.jpg

 

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 00:01

 

 

1.jpg

 

Tristan Klingsor, Squelettes fleuris, Paris, Mercure de France, 1897, 110 p. Exemplaire dédicacé à Rachilde.

Sources : eBay et BNF.

Rachilde est ici aussi.

 

2.jpg

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives