Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 21:40

 

 

 

banksy-concept-robots.jpg

banksy-concept-ships.jpg

 

Ces images viennent des excellents sites Concept Ships et Concept Robots. Il a été question de Banksy ici.

 

Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 20:42

 

 

 

Flying-saucers--Tinsley-3-.jpg

 

Frank Tinsley est ici aussi.  

 

Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 05:36

 

 

 

Trolljegeren.jpg

 

Les Norvégiens ne doutent de rien : ils lancent un film d’horreur avec des trolls. L’affiche puis la bande-annonce m’ont beaucoup fait rire. Je viens de récupérer le film, dont on me dit beaucoup de bien à droite à gauche. J’en reparlerais s’il vaut le coup. Merci à Alex !

 

Repost 0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 16:46

 

 

 

Clock-1.jpgClock2.jpg

 

Une autre affiche du film est ici. Il est question de Muller , son site est ici.

 

Logan-s-Run.jpg

Repost 0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 21:12

 

 

 

Architecture-futuriste.jpg

 

Ça vient encore de io9.

 

Repost 0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 20:28

 

 

 

Dean01Dean02Dean03Dean05Dean06Dean07Dean08Dean09Dean10Dean11Dean12Dean13Dean14Dean15Dean16Dean17Dean4

 

Une nouvelle série de tableaux et illustrations de Roger Dean qui ne cesse de m’enchanter.

Les images viennent d’ici.

Roger Dean (1)

 

Repost 0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 04:01

 

 

 

batman3.jpg

 

On annonce un nouvel épisode, le troisième de la série Batman, qui sera de nouveau réalisé par Christopher Nolan, avec Christian Bale dans le rôle-titre, Michael Caine, Morgan Freeman et Gary Oldman à ses côtés, comme dans les précédents. Tom Hardy (surprenant dans Bronson de Nicolas Winding Refn) et une Catwoman dont je n’ai jamais entendu parler (Anne Hataway) complètent le casting.

Comme on m’a fait remarquer, fort aimablement, que ce blog ne valait guère mieux que L’Officiel des spectacles, j’ai conscience de faire maintenant bien pire en annonçant un projet de film dont la sortie est prévue pour 2012. Peut-être que, secrètement, j’ambitionne de ressembler à Première, voire de capter son lectorat, s’il existe encore. Eh bien, malgré la possible critique, je persiste à vouloir annoncer la suite de deux films que j’ai beaucoup aimé, et pas seulement parce que je suis un amateur des adaptations au cinéma des comics de super-héros de ma jeunesse, mais parce que ces œuvres se tiennent très bien.

L’affiche et la nouvelle viennent du site Super Punch.

 

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 21:35

 

 

 

cargo.jpg

 

C’est un film de science-fiction suisse et c’est un film politique, ce sont deux faits suffisamment rares pour mériter d’être souligné. On ne peut pas trop raconter l’histoire sans en dévoiler l’essentiel ; disons que ça se passe dans un vaisseau spatial.

On notera qu’avec Dictrict 9 (Neill Blomkamp, 2009) et Moon (Duncan Jones, 2009) la science-fiction se porte très bien ces temps-ci ; encore faudrait-il que ces films soient visibles dans les salles de cinéma. Des trois, seul District 9 a eu cet honneur. (Il faut dire que, dans le genre, c’est une très grande œuvre.)

Le site officiel du film en allemand est ici, la bande-annonce que je n’ai trouvé qu’en allemand est .

 

affiche-cargo.jpg

 

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 16:36

 

 

 

Robida-La-Sortie-de-l-opera-en-l-an-2000--1882-.jpg

Robida-Le-XXe-siecle.jpg

Robida-Le-XXe-siecle--1883-.jpg

 

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 14:27

 

 

  Robida Téléphonoscope17

 

Il y a une triple actualité autour de l’écrivain, caricaturiste et illustrateur Albert Robida (1848-1926), l’un des pères de l’anticipation en France. La bibliothèque de la Cité des sciences et de l’industrie à Paris présente une exposition qui s’achève le 30 janvier 2011. Côté publication, le dix-septième numéro de Le Téléphonoscope, le bulletin des amis d’Albert Robida est disponible depuis novembre dernier et le musée Antoine Vivenel, à Compiègne, sort un livre abondamment illustré, De jadis à demain, Voyage dans l’œuvre d’Albert Robida.

 

De Jadis à demain

 

Présentation de la bibliothèque de la Cité des sciences et de l’industrie :

Albert Robida naît le 14 mai 1848 à Compiègne. Fils de menuisier, il entre dans l’étude d’un notaire – emploi très ennuyeux où il cultive l’art de la caricature. Muni de quelques recommandations, il tente sa chance à Paris où il débute comme dessinateur au Journal amusant en 1866. En moins d’un an, il collabore à d’autres journaux parisiens où sa fibre satirique fait merveille.

Lors du siège de Paris en 1870 puis de la Commune, Albert Robida témoigne dans ses croquis de ces événements dramatiques. Il poursuit sous la IIIe République son activité de chroniqueur de La Vie Parisienne, où la femme moderne est un de ses thèmes de prédilection. Un mariage en 1876, avec Cécile Noiret, scelle sa vie à Paris. Il n’en demeure pas moins un voyageur passionné, féru d’histoire, et parcourt toute l’Europe. Inspiré par Jules Verne qu’il parodie avec brio, il publie en 1879 les Voyages très extraordinaires de Saturnin Farandoul.

En 1880, Albert Robida fonde sa revue, La Caricature, dont il est le rédacteur en chef. Parallèlement à son activité journalistique, qui prend pour cible l’actualité sociale et ses contemporains, il écrit une fameuse trilogie d’anticipation richement illustrée : Le Vingtième Siècle, La Guerre au vingtième siècle, La Vie électrique. À la fin du XIXe siècle, Robida se passionne pour le patrimoine historique de Paris ; il est l’artisan du « Vieux Paris » lors de l’Exposition universelle de 1900.

Au cours de la première guerre mondiale, il est durement touché par la mort de l’un de ses fils. Son œuvre prend alors une inflexion plus sombre dans L’Ingénieur Von Satanas, où il met en évidence la puissance destructrice du progrès technique asservi à la guerre. Auteur et dessinateur inlassable jusqu’à la fin de sa vie, il meurt à Neuilly-sur-Seine en 1926.

 

ALBERT ROBIDA

 

Une couverture de Robida figure ici. Le site de l’exposition est ici, celui des amis d’Albert Robida est .
Je signale enfin que plusieurs ouvrages de Robida sont disponibles en téléchargement sur Gallica.

 

Repost 0

Présentation

Recherche

Archives