Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 15:47

J’avais évoqué début août la manifestation organisée dans le Ve arrondissement de Paris pour la défense d’un modeste escalier menant de la place Maurice-Audin, le long de la rue des Écoles, aux rues Saint-Victor et Poissy. Plusieurs réunions de quartier ont abouti lundi dernier à l’annulation pure et simple de sa destruction (et son remplacement par des marches modernes). C’est une très bonne nouvelle que j’inscris à la suite de la victoire des défenseurs de l’hôtel Lambert. Cela prouve qu’une initiative, à première vue dérisoire, mais qui avait tout de même récolté 500 signatures de soutien, peut faire annuler une décision qui paraît arrêtée.  

La préoccupation actuelle des habitants de
l’arrondissement – mais cela va au-delà de ce périmètre – concerne l’avenir de la Mutualité. Le bail va être loué pour trente ans à une société qui y organisera des évènements d’un luxe et d’un coût qui vont exclure le maintien de l’activité présente, à caractère politique ou festif. Ce lieu ouvert à tous risque bien de laisser place à un énième salon privé pour décideurs, marchands et autres agioteurs.




Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 16:06

Message de l’association
Sauvegarde et mise en valeur du Paris historique


C’est une très grande satisfaction : la juge des référés ordonne la suspension de la décision du ministre de la Culture et de la Communication en date du 11 juin 2009, autorisant les travaux à l’hôtel Lambert.

Elle donne ainsi raison à notre association pleinement satisfaite par le fait, notamment, que tous les arguments invoqués par elle au moment des audiences ont été retenus.

Extrait de l’ordonnance rendue par le tribunal administratif en date du 15 septembre 2009 :

« … Considérant qu’eu égard aux lacunes relevées et à leur portée quant à l’appréciation de la nature et de l’ampleur exactes des travaux projetés dans plusieurs parties significatives du monument, empêchant d’avoir une vision globale des conséquences du parti architectural choisi et des parties souterraines envisagées, les moyens de légalité externe, tirés, d’une part, du caractère incomplet et insuffisant du dossier de demande au regard des exigences de l’article 20 du décret du 30 mars 2007 et de l’arrêté du 29 novembre 2007, d’autre part, des incidences que celui-ci a pu avoir sur la régularité de l’accord du maire de Paris compétent pour statuer en matière d’urbanisme et de l’avis de la commission nationale des monuments historiques, enfin, l’imprécision des prescriptions de cette commission, notamment en ce qui concerne la “restitution – restauration du niveau des combles dans leur disposition d’origine”, sont de nature à créer un doute sérieux sur la légalité de la décision attaquée… »


Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 23:11



Sur les rives du Tarn, le pays de cocagne




Albi (1)
Héraldique (3)
Musée Toulouse-Lautrec à Albi


Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 16:25

Le recours en référé mis en délibéré…

Notre association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris historique avait déposé respectivement trois recours, dont un gracieux auprès du ministre de la Culture, en vue d’obtenir la suspension, l’annulation et le retrait de la décision du 11 juin 2009, autorisant les travaux à l’hôtel Lambert.

Une première audience le 21 août au tribunal administratif de Paris, 7 rue de Jouy, dans le 4e arrondissement a eu lieu et a reporté la décision pour complément d’infomations. Une seconde qui s’est tenue le 8 septembre dernier, au même tribunal a permis notamment à la Ville de Paris de préciser son avis.

Le jugement est mis en délibéré. L’ordonnance de référé devrait être rendue le 16 septembre dernier délai.

Restons sereins…

Jeudi 10 septembre 2009


Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 21:55

Projet de l’hôtel Lambert : le tribunal dans le flou

Le Monde du 9 septembre 2009


« Comment implanter la salle de bains dans le cabinet de Lambert ? Vous mettez une pièce d’eau ouverte sous le plafond de bois d’origine (à caissons peints) ? Tout est classé, que dites-vous des éléments que vous supprimez ? Par rapport à l’aspect monument historique, pourquoi n’y a-t-il pas une liste des éléments déposés, conservés, ou réemployés ? Avez-vous des documents techniques qui prouvent la non-fragilisation de la cour (avec l’installation d’un ascenseur à voitures et du parking souterrain) ? », demande Brigitte Vidard, la juge des référés, à Me Eric Ginter, représentant le propriétaire de l’hôtel Lambert, Hamad Ben Khalifa-Al-Thani, frère de l’émir du Qatar.

Au terme de deux heures quarante d’audience, mardi 8 septembre, au tribunal administratif de Paris, restaient nombre d’imprécisions sur les travaux contestés de ce joyau du XVIIe siècle, classé monument historique à la pointe de l’île Saint-Louis, à Paris, lorsque Mme Vidard a clôturé l’instruction et annoncé la date du délibéré, au plus tard, pour le 16 septembre. Cette deuxième audience n’a donc pas suffi à éclaircir les zones d’ombre du projet de réhabilitation d’Alain-Charles Perrot, architecte en chef des Monuments historiques en charge du chantier, et contre lequel l’association Paris historique a déposé deux recours visant à suspendre ou annuler les travaux. Le 10 juin, Christine Albanel, alors ministre de la culture, avait donné son feu vert aux dits travaux, au regard des avancées sur le projet original jugé trop brutal. Mme Albanel avait suivi le vote favorable de la Commission nationale des Monuments historiques, assorti de recommandations à suivre.

Droit au but

Me Jean Barthélémy, qui représentait à l’audience le ministère de la culture, lui, est allé droit au but : « C’est un bâtiment privé. On a la chance d’avoir un propriétaire passionné de Grand Siècle qui veut y mettre les moyens. Le propriétaire a accepté bien des choses, il va habiter cette maison. C’est une famille où il y a du monde. » Tandis que Me Ginter affirmait que son client lui avait donné des consignes strictes pour une restauration exemplaire et conforme aux lois en vigueur. « Il a deux défauts, dit-il, il est étranger et il a de l’argent. »

Un sous-entendu inacceptable sur lequel Me Michel Huet, représentant Paris historique, rebondit : « C’est une famille d’étrangers et riche, et on s’en réjouit ! », dit-il en précisant qu’il n’était « pas question d’arrêter ce qui doit se faire », mais de repartir sur des bases nouvelles.

Florence Evin


Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 15:59

Les murs

Pour Patrice Fava




Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 18:19


À l’angle des rues de Montpensier et Beaujolais, dans le 1er arrondissement.



Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 16:07


La Saline royale d’Arc et Senans

L’œuvre de l’architecte
Claude-Nicolas Ledoux





Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 15:01

Seconde audience au tribunal administratif

Le mardi 8 septembre à 15 h
7, rue de Jouy, dans le IVe arrondissement


Un résumé de la première audience est disponible ici.



La Pologne s’interroge…

Haut lieu de son histoire au XIXe siècle, la Pologne s’inquiète du projet de restauration de l’hôtel Lambert, par le biais de son ambassadeur à Paris.

Tomasz Orlowski a écrit à Frédéric Mitterrand pour exprimer sa « préoccupation face aux informations concernant les projets de restauration de l’hôtel Lambert ».

Il demande au ministre s’il est exact que « la restauration allait rétablir l’état initial du bâtiment datant du XVIIe siècle, au détriment des traces ultérieures de l’épisode polonais de son histoire ».

M. Orlowski précise que la Pologne n’a toutefois pas de titre officiel pour intervenir dans cette affaire, l’hôtel restant une propriété privée, mais « tient seulement à sensibiliser l’opinion à cet aspect polonais » de l’histoire de ce bâtiment ayant appartenu, de 1843 à 1975, à la famille princière polonaise des Czartoryski, proches parents des Jagellon, dynastie royale qui régna sur une partie de l’Europe centrale du XIVe au XVIIIe siècle.

Pendant de longues années, au milieu du XIXe siècle, le prince Adam Czartoryski y a accueilli dans ses salons les très nombreux exilés polonais qui, comme lui, avaient dû quitter leur pays après l’échec de l’insurrection polonaise de 1830-1831 (soulèvement national contre la Russie). L’hôtel Lambert devint ainsi un important centre de la vie politique, culturelle et sociale polonaise en exil, et aussi le lieu de grandes fêtes, où l’on pouvait croiser Frédéric Chopin, George Sand, Adam Mickiewicz ou Eugène Delacroix. Czartoryski créa en outre de nombreuses institutions, telles que la Librairie polonaise, la Société historique de Pologne, un institut pour les jeunes filles polonaises et une école pour les jeunes gens polonais. La Bibliothèque existe toujours au 6 du quai d’Orléans, également dans l’île Saint-Louis.

« C’est d’ailleurs Eugène Delacroix qui avait indiqué à Frédéric Chopin que l’hôtel Lambert était mis en vente. Cette information, que le compositeur polonais a transmis au prince Czartoryski, a permis à ce dernier de saisir l’occasion », a rappelé M. Orlowski.

Sources AFP


Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 03:03
Aux amis surréalistes





La tour Saint-Jacques, l’après-midi.


Repost 0
Published by shige - dans Architecture
commenter cet article

Présentation

Recherche

Archives